C’est lors de la présentation par Stefano Domenicali (PDG de Automobili Lamborghini) du Urus, le nouveau SUV Lamborghini, que Claudio Domenicali (aucun lien de parenté)  a fait un mini bilan de la saison 2017 des pilotes Ducati MotoGP.

Les mots du Big Boss de Ducati ne sont pas particulièrement rassurants pour Jorge Lorenzo : la pression sera donc sur le pilote majorquin en 2018.
Un homme averti en vaut deux…

Claudio Domenicali : « Profitons de cette année 2017, nous avons gagné six courses et nous nous sommes bien amusés. Nous nous détendons et les gars aussi. En 2018, nous repartons de zéro, avec plus de force, avec plus de connaissances et avec la certitude d’avoir un bon package de base.

De nombreux pilotes ont changé de motos cet hiver et je suis heureux des jugements de ceux qui sont venus sur la nôtre. La Ducati présente des domaines à améliorer mais aussi des points forts vraiment extraordinaires. Garder ceux-ci, et améliorer ce petit quelque chose qui nous manque encore, apportera l’impulsion supplémentaire pour l’année prochaine.

Dovizioso a dominé la scène, Lorenzo a été largement sous les attentes; les nôtres et les siennes aussi. Il sera donc mis à l’épreuve l’année prochaine, il devra prouver qu’il est le champion qu’il a montré qu’il était dans le passé. Avoir la pugnacité qui, selon moi, lui a manquée cette année, à coup sûr durant la première partie de la saison. Et démontrer qu’il est rapide et déterminé pour viser de bons résultats. »

Source et crédit photo: Sport.Sky.it


Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :