En cette deuxième journée d’essai, la plupart des équipes ont validé les pièces sélectionnées à Sepang et à Buriram afin de s’assurer de leurs qualités pour le prochain Grand Prix du Qatar. Elles ont ensuite affiné les réglages avec les nouvelles machines et les nouveaux pneumatiques amenés par Michelin.

La recherche de la performance pure sur un tour n’a pas été la préoccupation essentielle de ce vendredi, et il est fort probable qu’une « time attack » aura lieu demain, même si les temps réalisés ce vendredi ont été fort honorables, bien que loin du record absolu établi par Jorge Lorenzo en 2008.

Andrea « The Maniac » Iannone a réalisé le meilleur chrono en 1’54.586, avec 0,041 d’avance sur Dovizioso, 0.167 sur Marc Marquez et 0.288 sur Johann Zarco.

Andrea Dovizioso a impressionné avec le deuxième chrono en 1’54.627, mais aussi et surtout avec 11 tours consécutifs en 1’55 (dont parmi eux deux en 1’54). Voici ces tours :

#QatarTest MotoGP à Losail

Chronos
Test 2016 1’54.330 Maverick Vinales (voir ici)
Record officiel

1’53.927 Jorge Lorenzo 2008

2018 J.1  1’55.053 Maverick Vinales (voir ici)
2018 J.2  1’54.586 Andrea Iannone
2018 J.3

Classement à 15h heure française, soit à la mi-séance :

Pol Espargaro ne pouvait pas rouler : « Mon estomac et mon dos ne fonctionnent pas normalement, expliquait-il. Il faut que j’utilise d’autres muscles pour compenser et ça nuit au pilotage. La convalescence se déroule toutefois plutôt bien : le docteur avait dit deux mois de repos avant de reprendre, mais je roule sur la machine de MotoGP après 14 jours ». Remplacé ce vendredi par Mika Kallio, Pol essaiera d’effectuer quelques tours samedi.

Le soleil commençait à descendre sur l’horizon vers 15h et tout le monde prenait la piste, dans des conditions proches de celles que les pilotes retrouveront pour le week-end du Grand Prix.

La séance était interrompue au drapeau rouge à la suite des chutes des deux pilotes Pramac Danilo Petrucci et Jack Miller dans le premier virage. « Probablement quelque chose sur la piste » était leur commentaire commun. Personne n’était heureusement blessé.

La séance reprenait à 15h, Hafizh Syahrin étant le premier à s’élancer. Aleix Espargaro s’installait en quatrième position avec son Aprilia, derrière Dovizioso, Marquez et Crutchlow. Andrea Iannone, très en verve avec sa Suzuki la veille en 1’55.107, prenait la tête en ce vendredi après-midi en 1’55.195, 0.2 devant Dovizioso et Marquez.

Karel Abraham était le dernier à prendre la piste, et il se hissait rapidement en douzième position en 1’56.138. Il se retrouvait alors tout simplement 0.040 devant Maverick Vinales et 0.071 devant Jorge Lorenzo!

A 15h30, les conditions de piste étaient manifestement bonnes car une bonne dizaine de pilotes tournaient. L’homme qui avait aligné le plus grand nombre de tour de la journée jusqu’alors était Alvaro Bautista avec 27 unités devant Takaaki Nakagami avec 26. A ce moment précis, Nakagami devançait de deux dixièmes pour la place de premier rookie Franco Morbidelli, de 1.1 Tom Lüthi et de 1.2 Xavier Siméon. Le Suisse se rapprochait peu après à 0.6 du Japonais et le Belge à 1.0.

Andrea Dovizioso s’emparait de la première position en 1’54.734, devant Johann Zarco en 1’55.042, les deux hommes étant plus rapide que le meilleur temps de Maverick Vinales la veille (1’55.053). Le temps de Dovizioso était 0.2 plus rapide que le record du tour établi en course en 1’54.927 par Jorge Lorenzo, alors sur Yamaha, en 2016.

Le classement à 16h heure française, soit à 3 heures de la fin, était le suivant :

Après sa chute dans le premier virage, en compagnie de son coéquipier Danilo Petrucci, Jack Miller reprenait la piste avec sa deuxième GP17. Il était quatorzième, à 1.2 de Dovizioso. Son ancien coéquipier chez LCR Cal Crutchlow passait en troisième position, derrière Dovizioso et Zarco, et devant Iannone, Pedrosa et Marquez.

L’heure (16h30 heure française, 18h30 heure qatarie) était venue d’allumer les projecteurs :

Takaaki Nakagami chutait sans gravité :

Alex Rins passait en cinquième position sur sa Suzuki GSX-RR en 1’55.276, juste 0.081 derrière son équipier Andrea Iannone. Ils étaient précédés des trois pilotes en 1’54 Dovizioso, Zarco et Crutchlow.

Danilo Petrucci précédait les deux Suzuki de Rins et Iannone pour s’emparer de la quatrième position en 1’55.188, à 0.454 d’Andrea Dovizioso, à moto (GP18) identique. Sa précédente chute dans le virage 1 n’avait donc pas laissé de trace, et c’était tant mieux.

A 17h heure française, soit à 2 heures de la fin, le classement était le suivant :

Il était intéressant de noter que si Dovizioso et Zarco étaient sous le record du tour, par contre ils étaient encore assez loin du record absolu du circuit établi par Jorge Lorenzo en 1’53.927. Le plus invraisemblable de l’histoire est que cela s’est passé le 8 mars 2008, c’est-à-dire le jour où Lorenzo a disputé la première séance qualificative de sa vie en MotoGP. Le garçon avait de l’avenir, et il l’a prouvé.

Peu après 17h, alors que Valentino Rossi remontait à la neuvième position en 1’55.316, à 0.689 de Dovi, Tom Lüthi chutait sans gravité dans le virage 16 et rentrait à son stand.

Déjà leader, Andrea Dovizioso améliorait encore le meilleur chrono en 1’54.627. Jorge Lorenzo était alors à presqu’une seconde (0.935) de lui. Dovi précédait le deuxième Johann Zarco de 0.247.

Honda plongeait avec délectation dans les turpitudes de l’aérodynamisme :

Maverick Vinales, meilleur temps la veille, connaissait un vendredi plus difficile. A un peu plus d’une heure de la fin, il remontait en sixième position en 1’55.266, soit moins vite que son 1’55.053 du jeudi. Il était à 0.4 de l’autre Yamaha de Zarco, et 0.1 devant celle de Rossi. La quatrième M1, pilotée par Syahrin, était à 1 seconde seulement de Vinales. Puis Maverick passait quatrième en 1’55.051.

Le classement à 18h, soit à une heure de la fin, était le suivant :

Marc Marquez rentrait à son stand à pieds, sans sa moto, après une chute dans le deuxième virage. La saison n’est même pas commencée, le premier Grand Prix est dans deux semaines, et déjà le budget “pièces de rechange” du HRC en a pris un bon coup (coût ?) depuis le début de l’année.

Alex Rins entamait la dernière heure en réalisant le troisième temps en 1’54.967, à 0.340 de Dovizioso. Nous avions donc alors quatre constructeurs représentés aux quatre premières places, avec la Ducati de Dovi, la Yamaha de Zarco, la Suzuki de Rins et la Honda de Crutchlow.

A une demi-heure de la fin, Marquez se lassait de sa dixième place à 0.680. Peu après sa chute, il repartait hyper motivé. Les conditions étaient bonnes, avec 21° pour l’air et 20,3° pour la piste. Marc jaillissait à la deuxième place en 1’54.753, à 0.126 de Dovizioso et 0.121 devant Zarco.

A 20 minutes du drapeau à damier, The Maniac Iannone passait en tête en 1’54.586, avec 0,041 d’avance sur Dovizioso qui ne roulait plus. Il possédait 0.167 d’avance sur Marc Marquez et 0.288 sur Johann Zarco.

Résultats du deuxième jour :

Classement confondu des deux premiers jours :

Photos © Michelin (titre), Motogp.com / Dorna, Yamaha, Ducati, Manuel Pecino, Repsol Media, Tech 3, HRC, Simon Patterson, Suzuki, Pramac Racing, Aprilia, KTM, Marc VDS Estrella Galicia 0,0

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :