Si, au terme de la première journée du Grand Prix MotoGP de Catalogne Fabio Quartararo, Andrea Dovizioso, Takaaki Nakagami, Pol Espargaró, Francesco Bagnaia, Franco Morbidelli, Valentino Rossi, Danilo Petrucci, Marc Márquez et Cal Crutchlow se sont pré-qualifiés pour un passage direct en Q2, on remarquera que hormis les presque 3/10 de seconde que s’est ménagé le rookie français encore convalescent, les chronos sont extrêmement serrés, avec pas moins de 19 prétendants dans la même seconde.

Autre élément à prendre en considération, on a roulé hier au moins une seconde plus lentement qu’en 2018, la faute à une adhérence très précaire de la piste malgré un resurfaçage entre les éditions 2017 et 2018. La pluie qui est tombée mercredi sur le circuit catalan et les quelques gouttes survenues hier en déposant leur lot de sable en sont peut-être responsables…

Quoi qu’il en soit, avec de plus 4 constructeurs dans le top 5 et des Moto3 bien plus rapides ce matin qu’hier, tout reste ouvert pour cette dernière séance pré-qualificative MotoGP de 45 minutes qui s’annonce dans d’excellentes conditions, avec un ciel bien plus dégagé que vendredi et des températures de  24° dans l’air et  30° au sol.

Voici quelques références disponibles :

Barcelone MotoGP™

2018

2019

FP1 1’39.456 Valentino Rossi (voir ici) 1’40.692 Marc Márquez (voir ici)
FP2 1’38.930 Jorge Lorenzo (voir ici) 1’40.079 Fabio Quartararo (voir ici)
FP3 1’38.923 Andrea Dovizioso (voir ici)  1’39.547 Álex Rins
FP4 1’39.708 Andrea Iannone (voir ici)
QP1 1’39.217 Marc Márquez (voir ici)
QP2 1’38.680 Jorge Lorenzo (voir ici)
Warmup 1’39.571 Andrea Dovizioso (voir ici)
Course Lorenzo, Márquez, Rossi (voir ici)
Record 1’38.680 Jorge Lorenzo (2018)

C’est désormais presque une tradition, Jorge Lorenzo s’élance le premier à l’ouverture de la piste pour ne pas être gêné par ses adversaires, cette fois devant Maverick Viñales.

Ce matin, le système qui affiche les choix pneumatiques des pilotes ne fonctionne pas.

Dès le premier tour lancé, mené par Álex Rins en 1’41.266, on s’aperçoit que la piste n’est pas mauvaise puisque le ticket d’entrée en Q2 est actuellement en 1’40.727, chrono correspondant à la 10e position cumulée et effectué par le même pilote…

Au passage suivant, Marc Márquez, en retrait hier, s’empare du commandement en 1’40.324 avant de réaliser 1’40.014, soit un temps déjà 6/10 plus rapide que vendredi… Et, jusqu’à présent, le meilleur temps du week-end !

Franco Morbidelli améliore également son chrono de la veille et se place à la 2e position de cette séance, à la 3e au combiné des 3 séances.

À la fin du premier run, la hiérarchie est composée de Marc Márquez, Franco Morbidelli, Álex Rins, Andrea Dovizioso, Aleix Espargaró, Valentino Rossi, Fabio Quartararo, Jack Miller, Takaaki Nakagami (petite chaleur) et Francesco Bagnaia. Tous ces pilotes se tiennent en 6 dixièmes.

Après une quinzaine de minutes, le système indiquant les choix pneumatiques des pilotes fonctionne à nouveau, ce qui permet d’observer une préférence notable pour les pneus médium et soft. Michelin s’attend d’ailleurs au même choix pour la course…

À noter qu’à cet instant de la séance, les 2 pilotes d’essais Bradley Smith et Sylvain Guintoli précèdent Johann Zarco qui semblait pourtant confiant hier soir.

A la reprise, Cal Crutchlow hisse sa Honda en 10e position tandis que Maverick Viñales utilise désormais le même pneu arrière dur que Franco Morbidelli. Ce sont les 2 seuls pilotes à le faire.

A l’inverse, et alors qu’il reste un bon quart d’heure avant la fin de séance, Fabio Quartararo équipé en soft/soft allume les 2e et 3e secteurs en rouge avant de quitter sa 7e position pour s’emparer de la pole provisoire en 1’39.609 !

El Diablo n’en reste pas là et allume encore les 3 secteurs suivants avant de perdre du temps dans la dernière section.

Qu’à cela ne tienne, et contrairement à Valentino Rossi qui ne fait généralement qu’un tour rapide, le pilote français maintient son effort, allume encore les 3 premiers secteurs en rouge et conclut cette fois sur un impressionnants 1’39.583, à nouveau le meilleur temps de week-end !

À 10 minutes du drapeau à damiers, Álex Rins et Cal Crutchlow commencent à montrer quelques velléités et remontent dans le classement, tout comme le fait Valentino Rossi en 3e position. Mais c’est bien le pilote Suzuki qui impressionne en ravissant la pole provisoire a Fabio Quartararo, pour 36/1000.

Il est rare que les attaques au chrono aient lieu si tôt dans la séance et on se demande si les pilotes cherchent à assurer leur passage en Q2… Ou si le rythme va encore augmenter en toute fin de séance !

Quoi qu’il en soit Franco Morbidelli connaît une énorme chute au virage 13 en essayant de suivre Valentino Rossi. Le pilote italien paraît heureusement sain et sauf mais est évacué vers le centre médical pour être finalement déclaré apte à poursuivre son week-end.

Maverick Viñales s’empare alors de la 4e position et l’on trouve à cet instant 3 Yamaha dans le top 5, comme quoi il convient de toujours relativiser les jugements hâtifs…

Alors que les pilotes n’ont plus que 3 tours à faire, Marc Márquez et Andrea Dovizioso allument le premier secteur en rouge puis les suivants en orange (meilleur temps personnel).

Fabio Quartararo connaît alors sa première chute en carrière MotoGP, dans le virage 2 et sans gravité.

Joan Mir évince Jorge Lorenzo du top 10 avant d’en être lui-même sorti avec Cal Crutchlow.

La réponse à notre question précédente apparaît alors claire avec les améliorations de Valentino Rossi, 3e, Andrea Dovizioso 4e et Jorge Lorenzo 7e.

In extremis, ils sont 5 à pouvoir améliorer dans le dernier tour : Andrea Dovizioso, Joan Mir, Pol Espargaró, Cal Crutchlow et Valentino Rossi.

Finalement, c’est Cal Crutchlow qui en profite le plus en se positionnant 3e devant Valentino Rossi, mais on reste également impressionné par le temps de Pol Espargaró.
Visiblement, le Britannique est content…

La séance se termine sur une mésentente entre les deux pilotes officiels Honda, ce qui provoque le courroux de Marc Márquez envers le nouveau Bad Boy.

Classement de la FP3 du Grand Prix de Catalogne MotoGP à Barcelone :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar