Prenez un circuit alliant enchaînements rapides et ligne droite interminable, mettez-y un Marc Márquez en pleine forme bien que légèrement enrhumé au guidon d’une Honda au moteur plus puissant, ajoutez-y 4 Ducati d’usine (Dovizioso, Petrucci, Pirro et Miller) jouant à domicile sur un tracé où elles ont réalisé le doublé l’an dernier, ainsi que des Yamaha qui restent sur la dernière pole position du Grand Prix d’Italie avec Valentino Rossi et le meilleur tour en course au Mans avec Fabio Quartararo, n’omettez pas la Suzuki d’Álex Rins qui aura à cœur de se rattraper après un Grand Prix de France plutôt terne, mélangez le tout et faite doucement monter la pression au gré des différentes séances d’essais, et vous obtiendrez sans doute la recette au goût épicé qui nous sera délivrée ce dimanche à 14 heures devant un public entièrement acquis à la cause du numéro 46.

La pluie qui est tombée sans interruption pendant que le paddock s’installait a complètement lavé l’asphalte du Mugello, mais le soleil toscan dorénavant bien présent va permettre à celui-ci de se gommer progressivement au fil des tours, augurant d’une amélioration constante des chronos séance après séance.

Il fait actuellement  19° dans l’air et déjà 27° au sol, soit des conditions climatiques idéales.

Voici les références disponibles avant cette premières session d’essais de 45 minutes des MotoGP:

Mugello MotoGP™

2018

2019

FP1

1’47.253 Andrea Iannone (Voir ici)

1’47.558 Marc Márquez
FP2

1’46.735 Andrea Iannone (Voir ici)

FP3

1’46.439 Marc Márquez (Voir ici)

FP4

1’47.548 Andrea Iannone (Voir ici)

Q1

1’46.771 Jack Miller (Voir ici)

Q2

1’46.208 Valentino Rossi (Voir ici)

Warmup

1’47.080 Andrea Iannone (Voir ici)

CourseLorenzo, Dovizioso, Rossi (Voir ici)
Record

1’46.208 Valentino Rossi 2018

Comme très souvent, Jorge Lorenzo s’élance en premier pour avoir une piste dégagée à l’extinction des feux rouges. A l’inverse, Michele Pirro, wildcard pour ce Grand prix d’Italie, part en dernier.

Le pneu médium a été privilégié par tout le monde à l’arrière, sauf pour Tito Rabat qui utilise le dur. À l’avant, le choix s’est partagé entre tendre et médium.

Valentino Rossi salue ses fans en se révélant symboliquement le plus rapide lors du premier tour lancé.

Au passage suivant, c’est toutefois Michele Pirro qui abaisse la référence provisoire en un 1’47.804 déjà plus représentatif. Pour la première fois, sa Ducati GP 19 est équipée de canalisateurs d’air à l’arrière, comme c’était déjà le cas à l’avant !

Ce chrono tient 2 tours, avant que Marc Márquez ne réalise 1’47.558 avec une vitesse maximale de 340,1 km/h.

À l’issue du premier run, on trouve donc Marc Márquez, 2/ dixièmes devant Michele Pirro, Aleix Espargaró (nouveau ailerons et corps d’admission), Danilo Petrucci, Cal Crutchlow à 1/2 seconde, Takaaki Nakagami à 9 dixièmes, puis Pol Espargaró, Franco Morbidelli, Maverick Viñales, Valentino Rossi, Andrea Dovizioso et Fabio Quartararo qui ne ménage pas sa monture…

Jorge Lorenzo est alors 12e à 1,4 seconde, Álex Rins 15e et Johann Zarco 19e à 2,1 secondes.

A la reprise, Jack Miller porte sa Ducati jaune Lamborghini à la 6e position alors qu’on le remarque que les Suzuki rivalisent avec les Ducati en vitesse de pointe.

Marc Márquez cherche la limite et rate son freinage à San Donato, sans partir à la faute pour autant, alors qu’à l’inverse, c’est la mécanique qui fait défaut pour Aleix Espargaró, le moteur de sa RS-GP s’étant soudainement tu dans la ligne droite.

Au terme du 2e run, 11 pilotes sont maintenant dans la même seconde : Marc Márquez, Michele Pirro, Aleix Espargaró, Takaaki Nakagami, Danilo Petrucci, Cal Crutchlow, Pol Espargaró, Andrea Dovizioso, Jack Miller, Álex Rins et Maverick Viñales.

La 11e place d’un André Iannone complètement rétabli confirme la bonne tenue des Aprilia ce matin tandis que les 3 dernières places sont occupées par KTM avant le rush final.

À 3 minutes du drapeau à damier, Fabio Quartararo s’empare du flambeau Yamaha et place sa M1 en 6e position à 1/2 seconde de Marc Márquez, au moment où Johann Zarco améliore son chrono d’une demi-seconde pour s’emparer de la 19e place.

El Diablo continue sur sa lancée et se positionne 3e, à 2/10 de la pole position provisoire alors que Valentino Rossi hisse la 2e Yamaha en 12e position.

In extremis, Danilo Petrucci sauve l’honneur des Ducati officielles en se positionnant 2e.

Classement FP1 Grand prix d’Italie MotoGP :

Crédit classement : MotoGP.com

 

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team