A la répétition de certaines performances, on finit par élever son niveau d’exigence. Ainsi, Pol Espargaró n’en est plus, avec sa KTM, à se satisfaire d’une présence directe en Q2 et d’un top 10 au terme des qualifications. La preuve avec cette huitième place au Sachsenring qui le laisse sur sa faim…

Pourtant, il n’a pas la meilleure moto, et il n’est pas dans la meilleure des formes. Mais Pol Espargaró aime aller de l’avant si bien que ses 0.928 secondes de retard sur la pole position de Marc Márquez lui donne quelques regrets : « je m’attendais à une bonne qualification et à un bon week-end », a reconnu l’Espagnol. « Mais la Q2 était un peu plus épuisante que l’année dernière. Tout le monde roule vite ! Nous aussi, nous sommes plus rapides que l’année dernière. En FP3 c’était déjà comme ça, et les qualifications ont confirmé la tendance. Malheureusement, je n’ai pas réussi mon chrono idéal en Q2, j’ai commis quelques erreurs et perdu deux dixièmes, sinon la sixième place de la deuxième ligne aurait été possible. Ces erreurs me contrarient, car une meilleure position de départ aurait été utile. Dans le Championnat du Monde MotoGP aujourd’hui, le départ représente 40% du succès. Mais dans l’ensemble, je suis heureux ».

Et comment va ce poignet droit endommagé ? « Ici, nous utilisons moins de bras droit, cela aide certainement. Je ressens de la douleur dans certains virages sur certains tours. Mais que faire ? Je prends une petite dose de médicament contre la douleur. Je préfère avoir de la douleur » a déclaré Pol. « Mais dans la course, j’aurai besoin de quelque chose. 30 tours c’est une très, très longue course ».

Pol Espargaró a fait des progrès significatifs dans la performance après le Grand Prix d’Espagne. « Le plus gros avantage est que nous avons éliminé le manque d’adhérence de la roue arrière. Avec la nouvelle configuration du moteur et le nouveau bras oscillant en carbone, nous avons réalisé les progrès espérés. En conséquence, nous avons maintenant de meilleures chances en qualifications. C’est formidable, car la position de départ et l’envol sont extrêmement importants pour nous. Et avec le bras oscillant en carbone, nous avons encore des réserves avec le pneu à la fin de la course. Le pilotage de la moto est moins fastidieux. De plus, le moteur est encore plus puissant avec la mise à jour. Le caractère de la moto s’est amélioré dans de nombreux domaines. Et nous savons exactement quels aspects nous devons encore valoriser dans notre développement futur ».

Pol prendra le pneu arrière dur en course. « Le médium ne fonctionne pas pour nous. Avec le tendre à l’arrière, vous ne faites pas 30 tours. Le pneu arrière dur ne fonctionne pas mal. Certains pilotes l’ont même utilisé en qualifications ». On rappellera que tant son équipier Zarco que Valentino Rossi s’étaient plaints vendredi d’être dans l’incapacité d’exploiter ce pneu tendre arrière.

MotoGP Allemagne Sachsenring J3 : classement

193Marc MÁRQUEZHonda1’20.195
220Fabio QUARTARAROYamaha1’20.4000.2050.205
312Maverick VIÑALESYamaha1’20.4060.2110.006
442Álex RINSSuzuki1’20.5310.3360.125
543Jack MILLERDucati1’20.6900.4950.159
635Cal CRUTCHLOWHonda1’20.8570.6620.167
721Franco MORBIDELLIYamaha1’20.9640.7690.107
844Pol ESPARGARÓKTM1’21.0230.8280.059
936Joan MIRSuzuki1’21.0610.8660.038
1030Takaaki NAKAGAMIHonda1’21.1040.9090.043
1146Valentino ROSSIYamaha1’21.1370.9420.033
129Danilo PETRUCCIDucati1’21.4861.2910.349
Q1 Results:
Q246Valentino ROSSIYamaha1’20.933
Q230Takaaki NAKAGAMIHonda1’21.1020.1690.169
134Andrea DOVIZIOSODucati1’21.1050.1720.003
146Stefan BRADLHonda1’21.2270.2940.122
1541Aleix ESPARGARÓAprilia1’21.3130.3800.086
1629Andrea IANNONEAprilia1’21.4330.5000.120
1763Francesco BAGNAIADucati1’21.4460.5130.013
1855Hafizh SYAHRINKTM1’21.4650.5320.019
195Johann ZARCOKTM1’21.6370.7040.172
2088Miguel OLIVEIRAKTM1’21.6830.7500.046
2117Karel ABRAHAMDucati1’21.7960.8630.113
2253Tito RABATDucati1’22.1191.1860.323

 

Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP