Pour le retour de Suzuki à la catégorie MotoGP, Davide Brivio, son team manager, a choisi de faire confiance à des jeunes, comme Álex Rins depuis 2017 et Joan Mir depuis l’an dernier, après avoir confié une GSX-RR à Maverick Viñales en 2015 et 2016.

Ce choix s’est avéré positif, avec la victoire de Viñales à Silverstone en 2016, avec quatre podiums cette année-là pour l’Espagnol, puis quatre pour Andrea Iannone et cinq pour Álex Rins en 2018, suivis l’an dernier de deux victoires pour Rins au Texas et au Royaume-Uni, et une deuxième place à Jerez. En qualifications, Rins a réalisé le troisième temps à Assen en 2019, après le deuxième à Valence en 2018.

« Je n’ai pas le problème de devoir chercher des pilotes actuellement. Mais je regarde attentivement, et il y a des noms de pilotes qui sont sur toutes les lèvres » a expliqué Brivio à Motorsport-total.com.

« Je suis très curieux de savoir ce qu’un pilote comme Jorge Martin, qui dispose actuellement d’une Kalex, peut faire. L’année dernière, il était pilote rookie sur une KTM. Je suis également curieux de savoir ce que va faire Augusto Fernández après la grande année 2019 qu’il a connue. »

« Lorenzo Baldassarri pourrait être un pilote qui a appris de ses erreurs, mais lors de la première course, Enea Bastianini et Luca Marini étaient également bons, qui ont ensuite eu des problèmes avec les pneus. » Baldassarri et Bastianini sont montés sur le podium.

« Il sera intéressant de suivre Luca Marini. Cela s’applique également à Marco Bezzecchi. Il s’est battu jusqu’au bout avec un pilote très fort comme Martin pour le Championnat du Monde Moto3 en 2018, mais l’année dernière il a dû se battre avec la KTM. Nous devrons voir ce qu’il peut faire sur la Kalex. »

Changement de génération en vue en MotoGP

Plusieurs autres pilotes sont des candidats potentiels pour une future promotion en MotoGP du point de vue de Brivio. « La Moto2 ne manque certainement pas d’intérêt, en partie parce qu’il pourrait bientôt y avoir un changement de génération, ce que nous pensions lorsque nous avons lancé cette stratégie avec Rins et Mir. »

Avec Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa, deux pilotes expérimentés ont récemment quitté la classe reine, au moins en tant que pilotes permanents. « Maintenant, nous devons garder un œil sur les autres vétérans. On dit que Crutchlow pourrait prendre sa retraite. Nous ne savons pas non plus ce que Dovizioso fera, et puis il y a toujours Valentino. »

« Dans les deux ou trois prochaines années, il pourrait y avoir un changement, et ces garçons de la Moto2 pourraient être l’avenir du MotoGP. Ils ont donc une grande chance de se faire remarquer et d’y gagner une place. »

 

 

Source : Motorsport-total.com.

Photos © Suzuki



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar