En sortant de Jerez en étant le deuxième d’un doublé Ducati sur un terrain hostile, Bagnaia qui saisissait pour l’occasion les commandes du championnat se délectait d’arriver au Mans avant le plaisir du Mugello. Mais la pluie a joué les éléments perturbateurs et le voilà seulement installé sur la sixième ligne de la grille de départ du Grand Prix de France, commandée par son rival au classement général. L’officiel Ducati est condamné à l’exploit, dimanche…

Pecco Bagnaia n’a pas connu un bon samedi au Bugatti. Incapable de sortir de la Q1, il doit réfléchir à comment s’extraire de sa seizième place sur la grille pour rejoindre ses camarades installés devant et jouant comme lui le titre… « Ce matin sur le mouillé j’étais rapide, malheureusement je n’ai pas pu me répéter cet après-midi et je n’ai pas pu passer la Q1. Nous avons choisi le mauvais mélange de pneu et je n’ai malheureusement pas eu le temps de revenir en arrière pour le changer. J’ai vu les données de Luca Marini. Il était très bon aujourd’hui et il est allé très vite avec les mediums et je vais regarder ses données pour comprendre ce qu’il faisait différemment pour ne pas surchauffer les pneus ».

Bagnaia France

Bagnaia va tenter la remontée

« A Portimao, j’avais fait une belle remontée, mais nous avions travaillé tout le week-end sur le réglage de la moto, alors qu’ici nous avons fait quelques tours secs et il est vraiment difficile de tirer des conclusions » explique l’équipier de Miller troisième. « Je vais certainement essayer, je suis prêt et j’espère que ce sera une course toute sèche ou toute mouillée, même si je pense que ce sera une course flag to flag. On verra demain, en tout cas je pense qu’on est plus prêt sur le mouillé que sur le sec. Dans tous les cas, nous tenterons le retour. ”

Il termine en lançant une pique à l’adresse de Marc Marquez sur un sujet sensible… « Je ne pense pas que le holeshot soit dangereux et nuit au spectacle. Peut-être que Marc Marquez dit ça parce que le leur ne fonctionne pas très bien. Ce n’est pas dangereux et en effet cela aide parce que vous commencez avec une moto qui se cabre moins et qui a moins de mouvements. C’est un système qui vous permet de démarrer plus vite mais de manière plus sûre ».

MotoGP France Le Mans J2 : qualifications

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia