Le championnat 2019 de MotoGP n’est certes pas encore lancé, mais il faut savoir que, pour certains, la saison a déjà commencé. C’est notamment le cas chez Ducati où le poste d’équipier de Dovizioso en 2020 est ouvert. Petrucci a le guidon pour cette année 2019, et doit montrer qu’il mérite de le garder face à Bagnaia et Miller qui ont eu carte blanche des rouges pour le lui subtiliser. Alors, forcément, chaque occasion de prendre la piste compte. A Sepang, si Petrux a préservé sa suprématie pour seulement 63 millièmes face au débutant Bagnaia, Miller ne s’est pas montré sous son meilleur jour. Bien que troisième, derrière les deux précités, il a aussi encore chuté…

Un écueil par ailleurs évité par le Champion du Monde de Moto2 en titre pourtant moins expérimenté. Alors Paolo Ciabatti, directeur sportif de Ducati Corse, et observateur averti de sa ménagerie, adresse d’ores et déjà comme un avertissement à l’Australien… « Jack sera sur la même moto que Danilo et Andrea cette année. C’est l’année où il doit prouver que, non seulement il peut être super rapide comme vendredi matin, mais également de manière constante. Nous attendons de lui qu’il nous montre qu’il a mûri et développé ses compétences ».

Sur Speedweek, l’Italien insiste : « outre des temps rapides, il doit montrer la régularité requise au lieu de commettre des erreurs et de tomber, comme cela se passait parfois par le passé ». Voilà qui est clair. Par ailleurs, Miller aura du matériel dernier cri pour faire valoir ses compétences : “les trois pilotes équipés de la GP19 auront le nouveau package aérodynamique. Andrea, Danilo et Jack donneront leur verdict. Pour les pilotes avec la Ducati 2018, cela n’est pas prévu pour le moment ». mais qui sait avec ce diable de Pecco ?

Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac