C’est une sortie de Jorge Lorenzo qui confirme, une fois encore, qu’entre lui et Gigi Dall’Igna existe une relation quasi filiale. Mais cette fois, le Majorquin s’est définitivement émancipé de l’Italien. Bien que cela ait été nié, et difficile à croire sur le moment, les négociations pour un retour fracassant du quintuple Champion du Monde sur la moto rouge ont pourtant bel et bien eu lieu. Elles ont même été très avancées. Au même moment, les pourparlers avec Andrea Dovizioso était au point mort. Mais l’issue avec les deux hommes a été identique pour Ducati : ils ont décidé d’arrêter les discussions, laissant la marque le bec dans l’eau. Depuis, elle chasse les jeunes…

C’est Jorge Lorenzo qui l’affirme dans une interview donnée au site Autosport : il y a eu des négociations très avancées avec Ducati pour un retour en MotoGP, mais c’est lui qui, dans la phase finale des discussions, a calé. L’affaire était si bien engagée que le Majorquin se sent comme obligé de s’excuser… « C’était une possibilité bien réelle, qui était sur le point de se concrétiser » , révèle le pilote des Baléares, 3 fois champion de MotoGP et 5 fois de façon absolue.

« Pendant le confinement, Gigi Dall’Igna m’a appelé au téléphone pour me féliciter pour mon anniversaire. Nous avons parlé de questions personnelles, de familles et autres, et à la fin de la conversation, je lui ai posé des questions, par curiosité, sur l’avenir de l’équipe et sur les pilotes. Peu de temps après, Michelle Pirro m’a envoyé un message mi-plaisant mi-sérieux, me demandant si je voulais revenir chez Ducati » dévoile Jorge.

« Entre l’appel de Gigi et le message de Michele, j’ai vu qu’il y avait un certain intérêt de la part de Ducati, et j’ai recommencé à réfléchir à l’idée de courir. Peut-être était-ce parce que j’avais été enfermé pendant tant des mois parce que ce sentiment que la victoire vous donne me manquait. Mais cet appel m’a permis de recommencer à courir dans ma tête ».

Il n‘y a pas eu que cette vue d’esprit. Il y a aussi eu effectivement une négociation : « nous avons entamé les négociations, mais plus le moment de signer approchait, plus ces choses ont commencé à me peser à nouveau », a ajouté l’Espagnol, qui met un point d’honneur à préciser que c’est lui qui a reculé quand tout semblait en bonne voie pour pouvoir revenir en MotoGP avec Ducati. Ceci à un moment où la firme italienne ne progressait pas dans ses négociations avec un Dovizioso qui allait, plus tard, lors du Grand Prix d’Autriche, boucler lui aussi ses discussions en vue d’un renouvellement de bail.

« Mon temps comme pilote de course est terminé »

« Après plusieurs jours de doutes, j’ai décidé, très désolé, que je devais dire non à Gigi. Ça avait très mauvais goût et je suis vraiment désolé, parce que j’ai fait entrevoir des choses à l’usine. Si cela avait été plus clair, nous n’aurions pas entamé les négociations. La vérité est que je serai toujours reconnaissant pour la confiance manifestée, mais à ce moment-là, j‘ai senti que je ne devais penser qu’à moi-même, et suis arrivé à la conclusion que cela ne valait plus la peine d’être pilote de course ».

« Chaque année qui passe, les chances que cela se produise seront moindres. Honnêtement, après avoir pris cette décision difficile, je pense que je peux fermer mon temps en tant que pilote. Bien que j’aimerais rester impliqué dans ce monde d’une manière ou d’une autre » ajoute Por Fuera.

Une implication revendiquée mais qui est pourtant théoriquement d’actualité puisque, officiellement, c’est un pilote test Yamaha. Mais il n’est pas sollicité. Pourquoi ce chômage technique qui interpelle aussi Valentino Rossi et Fabio Quartararo ? Il trente une réponse : « selon ce que Yamaha m’a dit à l’époque, le coronavirus a causé certains problèmes logistiques avec le personnel qui aurait dû voyager depuis le Japon. C’est vraiment dommage de ne pas pouvoir apporter mon expérience ». Mais il ne renonce pas : « continuer avec Yamaha est ma priorité. J’espère que Yamaha continuera à me faire confiance, et surtout qu’il y a la volonté de développer une équipe test puissante qui aidera la moto à grandir. Je pense qu’avec mon expérience et ma sensibilité, je peux beaucoup contribuer ». A suivre donc…

Jorge Lorenzo, Yamaha Racing



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team