Dani Pedrosa le retour sera un épisode à vivre lors du prochain Grand Prix de Styrie qui marquera la reprise du MotoGP. La catégorie mettra en effet un terme à sa trêve estivale en Autriche lors d’un premier week-end d’août qui ouvrira la seconde partie de la saison. Le désormais pilote test KTM a décidé de se lancer à nouveau dans la mêlée avec cette wildcard au guidon de la RC16. Un événement qui ne passe pas inaperçu, surtout en Espagne, au point que le sujet arrive même à provoquer une querelle familiale chez les Lorenzo…

Et chez les Lorenzo, on sait que chaque mot compte et notamment l’utilisation de celui de « champion ». Une identification à laquelle tient Jorge lorsque l’on parle de lui, mais son père Chicho tape sur les doigts du fiston en précisant qu’il est tout autant primordial lorsque l’on cause des autres.

Ainsi, l’une des premières réactions après avoir appris la nouvelle de la participation de Pedrosa à la première course en Autriche a été celle de son plus grand rival dans le passé, Jorge Lorenzo. L’Espagnol avec qui il a partagé la piste et de belles batailles dans le passé était très heureux de revoir le n°26 revenir disputer une course MotoGP. « C’est toujours excitant de voir de grands pilotes comme Dani revenir en piste ».

A priori, c’est un beau compliment et un hommage. Mais chez les Lorenzo, on ne rigole pas avec les mots. Ainsi, dans un message, son propre père, Chicho Lorenzo, a tenu à corriger et clarifier : « Pedrosa n’est pas un grand pilote, c’est un grand Champion. Le nombre de ses victoires est parmi les dix meilleurs de l’histoire de ce sport. Lorsqu’on communique, il faut utiliser les bons mots ».

Une sensibilité sur le sujet qui révèle que Dani Pedrosa s’est replongé dans le chaudron qui va lui faire ressentir une pression dont il était si heureux d’être débarrassé en épousant le travail de l’ombre du pilote d’essai. Son retour à la lumière va être scruté et particulièrement évalué, ce qui entraînera des conséquences. Une approche que précise un certain Juan Martinez qui est dans le paddock des Grands Prix depuis 1994. Il travaille actuellement comme commentateur pour la télévision espagnole. Mais il a débuté en tant que technicien en suspensions et a fait partie de l’équipe Repsol Honda avec des champions tels que Doohan, Crivillé et Rossi. Il sait donc a priori de quoi il parle…

Pedrosa

“KTM et Pedrosa doivent considérer qu’une partie de leur crédibilité peut être renforcée ou affaiblie”

D’autant plus que le même Juan Martinez a été chef mécanicien de Gibernau et de Hayden, et il a également participé aux projets Repsol Honda 125cc et 250cc avec Alberto Puig, conseillant Rabat, Smith et Simón. Il dit sur cette pige autrichienne de Pedrosa : « je pense qu’il est toujours intéressant de voir comment un pilote avec le talent de Dani Pedrosa peut fonctionner dans cette nouvelle génération de MotoGP. Cela arrive à un moment où les différences sont très faibles entre tous les pilotes, le Championnat est très serré ».

Il ajoute sur Motosan : « je pense que la chose la plus juste pour Dani est de ne rien attendre. De toute évidence, lui et KTM auront fixé des objectifs à atteindre pendant le Grand Prix. Je pense qu’il est toujours important d’être clair sur “pourquoi faites-vous quelque chose” dans un environnement de compétition. Un objectif peut être simplement de participer, mais connaissant Dani et le travail qu’il a fait pour KTM d’une manière exceptionnelle, je ne pense pas que ce soit ça. KTM et Dani doivent tenir compte du fait qu’une partie de leur crédibilité peut être renforcée ou affaiblie en fonction de cette performance ». C’est ce qui s’appelle planter le décor…

Pedrosa Lorenzo




Tous les articles sur les Pilotes : Dani Pedrosa

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP