Article actualisé jusqu’à la fin de séance.

« L’incertitude totale », tel pourrait être le très bref résumé de la première journée d’essais du Grand Prix de Teruel, car si les Yamaha avaient dominé toutes les séances la semaine dernière lors du Grand Prix d’Aragón sur le même circuit, on retrouve cette fois tous les constructeurs dans le top 10, à l’exception très notable de Ducati sur un circuit pourtant qualifié jusqu’à présent « de moteur ».

Le fraîchement renouvelé Takaaki Nakagami, Maverick Viñales, Cal Crutchlow, Fabio Quartararo, Joan Mir, Álex Rins, Iker Lecuona, Aleix Espargaró, Pol Espargaró et Álex Márquez se sont en effet provisoirement pré-qualifiés pour la Q2, alors que la première Ducati, celle de Johann Zarco, apparaît en 13e position.

Pour les passionnés de MotoGP, cette incertitude liée au resserrement des performances est une bénédiction, tout comme celle qui règne actuellement au classement du championnat. Pour les pilotes, cela apporte un stress supplémentaire et n’autorise pas la moindre petite erreur qui se transforme alors vite en catastrophe, mais n’est-ce pas l’essence même de la compétition ?

Le ciel est immaculé ce matin et les températures sont de 17° dans l’air et 18° au sol au moment où les 21 pilotes se préparent à entrer à nouveau en piste pour les 45 minutes de cette FP3 sans le moindre souffle de vent.

Place au direct !



Aragón-2 MotoGP™

2019

2020

FP1

1’49.866 Maverick Viñales (Voir ici)

1’48.184 Álex Márquez (Voir ici)
FP2

1’47.771 Maverick Viñales (Voir ici)

1’47.782 Takaaki Nakagami  (Voir ici)
FP3

1’47.859 Franco Morbidelli (Voir ici)

1’47.333 Franco Morbidelli (Voir ici)
FP4

1’48.551 Franco Morbidelli (Voir ici)

Q1

1’47.605 Danilo Petrucci (Voir ici)

Q2

1’47.076 Fabio Quartararo (Voir ici)

Warm up

1’48.651 Takaaki Nakagami

Course

Álex Rins, Álex Márquez, Joan Mir

Record

1’46.635 Marc Márquez (2015)

A l’extinction des feux rouges… Pas de surprise, Franco Morbidelli s’élance le premier pour bénéficier d’une piste dégagée, à l’inverse de Maverick Viñales qui prend tout son temps avant de sortir.

Tous les pilotes ont choisi un pneu avant tendre, à l’exception de Tito Rabat, alors que pour l’arrière le choix est plus partagé entre le tendre et le médium.

Dès son premier tour lancé, Fabio Quartararo inscrit 1’49.599, confirmant que la séance démarre sur un rythme beaucoup plus élevé qu’hier.

Alors que les pilotes ont déjà fait trois tours, Maverick Viñales est toujours dans son box…

El Diablo est maintenant en 1’48.495 devant Álex Márquez, Franco Morbidelli et Miguel Oliveira. Hier, à l’opposé de Maverick Viñales, le pilote français a déclaré qu’il fallait surtout travailler sur les points faibles de la M1 car obtenir des pole positions était bien, mais gagner des courses était mieux…

Franco Morbidelli réalise le meilleur temps en 1’48.433 lors de son quatrième tour lancé puis 1″48.233 deux tours plus tard, tandis qu’on observe Johann Zarco en cinquième position.

Fabio Quartararo continue à observer les Suzuki…

Au bout de ce premier quart d’heure, Maverick Viñales sort enfin de son box et sait se faire des amis…

À l’issue du premier run, les deux Yamaha Petronas précèdent les deux Suzuki mais les premières ont utilisé des pneus neufs, contrairement aux secondes…
Derrière, on trouve les deux Honda d’Álex Márquez et Takaaki Nakagami, puis les deux Ducati de Danilo Petrucci et Johann Zarco devant Miguel Oliveira et Andrea Dovizioso.

Le temps d’accès à la Q2 est pour le moment fixé en 1’48.439, chrono réalisé par Pol Espargaró hier après-midi.

A la reprise, Fabio Quartararo inscrit 1’48.171, soit à quelques millième près le même chrono que celui qu’il avait réalisé hier après-midi. On peut s’attendre à une amélioration ce matin…

C’est effectivement le cas avec un chrono en 1’47.401 au passage suivant, au moment où Brad Binder place sa KTM en troisième position.

Cette belle progression des RC16 est confirmée quelques secondes plus tard par Iker Lecuona qui s’était déjà bien illustré hier. Le pilote Red Bull KTM Tech3 se porte provisoirement troisième position, avant d’être débordé par Takaaki Nakagami et Pol Espargaró.

A un quart d’heure du drapeau à damier, Takaaki Nakagami reprend le leadership en 1’47.392, soit 9 millièmes devant le Français.

Tout le monde est maintenant en pneu tendre à l’arrière et les choses sérieuses commencent avec une petite amélioration de Johann Zarco qui ne permet toutefois pas de l’intégrer dans le top 10, contrairement à Danilo Petrucci, provisoirement 7e au combiné.

Plus haut dans le classement, Franco Morbidelli reprend la troisième place avant de se rater au passage suivant, tandis que Maverick Viñales place sa M1 quatrième position.

Johann Zarco, qui venait de faire monter un pneu neuf l’arrière, chute sans gravité.

À trois minutes de la fin de séance, Andrea Dovizioso intègre le top 10 au classement combiné, en positionnant sa Ducati en sixième position provisoire.

Jack Miller fait de même quelques secondes plus tard alors qu’Álex Márquez, un des deux pilotes qui n’avaient pas amélioré son chrono hier en FP2, produit son effort et bondit de la 16e à la quatrième position.

Iker Lecuona semble alors s’assurer d’un passage direct en Q2 grâce au 5e temps !

In extremis, Franco Morbidelli s’impose en haut du classement grâce à un 1’47.333.

Séance extrêmement serrée avec 19 pilotes dans la même seconde, dont 13 en moins d’une demi-seconde ! Les Ducati toujours à la peine mais les KTM font leur arrivée…

Classement FP3 du Grand Prix de Teruel MotoGP:

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team