Article actualisé en direct jusqu’à la fin de la séance.

Avec un leader du championnat totalisant seulement 76 points après 6 épreuves, soit le score le plus bas depuis l’introduction du système de points actuel introduit en 1993, et 5 constructeurs aux cinq premières places du test MotoGP qui a eu lieu mardi, bien malin celui qui peut désigner aujourd’hui le vainqueur de la course de dimanche qui marquera par ailleurs la mi-saison !

Si l’on veut jouer placé, rien de mieux que Andrea Dovizioso et Takaaki Nakagami, les seuls pilotes ayant marqué des points à toutes les courses disputées jusqu’à présent cette année, d’autant que le leader du championnat semble avoir retrouvé un optimisme revigorant.

Si l’on veut jouer local et longévité, on pourra miser sur Valentino Rossi qui, grâce à l’aide de sa deuxième pilule bleue, prendra son 250e départ en catégorie reine sur une Yamaha.

Mais bien d’autres options sont possibles, alors cessons de supputer et observons les premiers pas des forces en présence pour ce Grand Prix d’Emilie-Romagne qui devrait se disputer sur le sec, et malheureusement en l’absence de Cal Crutchlow.

Pour le moment, il fait 26° dans l’air et 25° au sol avec un peu de vent quand les 21 pilotes se préparent à tenter de battre les références de la semaine dernière, sur une piste de Misano que les Moto3 viennent de nous montrer très rapide :

Misano-2 MotoGP™

2020-1

2020-2

FP1

1’32.198 Maverick Viñales (Voir ici)

1’31.721 Fabio Quartararo (Voir ici)
FP2

1’32.189 Fabio Quartararo (Voir ici)

FP3

1’31.861 Valentino Rossi (Voir ici)

FP4

1’32.404 Fabio Quartararo (Voir ici)

Q1

1’32.064 Pol Espargaró (Voir ici)

Q2

1’31.411 Maverick Viñales (Voir ici)

Warmup

1’32.781 Takaaki Nakagami (Voir ici)

Course

Morbidelli, Bagnaia, Mir (Voir ici)

Record

1’31.411 Maverick Viñales 2020

A l’extinction des feux rouges… Alex Rins s’élance le premier devant Franco Morbidelli. Comme souvent, Fabio Quartararo laisse partir tout le monde avant de prendre la piste.

Concernant les pneumatiques, tous les goûts semblent dans la nature…

Après un premier tour lancé en 1’34.091 réalisés par Aleix Espargaró, les choses sérieuses commencent dès le passage suivant avec son frère Pol en 1’32.508.

Le pilote catalan poursuit son effort en 1’32.390, devant Fabio Quartararo et Joan Mir alors que Álex Márquez figure dans le top 5.

Maverick Viñales utilise le nouveau et gigantesque pot d’échappement sur sa M1, ce qui n’est pas encore le cas des trois autres pilotes Yamaha…

Après une dizaine de minutes, le dernier vainqueur en date Franco Morbidelli réalise 1’32.365 lors de son sixième tour lancé malgré son absence lors du test MotoGP de mardi dernier.

À la fin du premier run, la hiérarchie du top 10 est donc composée de Franco Morbidelli, Pol Espargaró, Fabio Quartararo, Joan Mir, Álex Márquez, Aleix Espargaro, Johann Zarco, Takaaki Nakagami, Maverick Viñales et Miguel Oliveira.

Cet instant de la séance, 18 pilotes sont dans la même seconde !

Les caméras de Dorna Sports montre Álex Rins faire un passage dans le gravier après s’être fait une belle chaleur avec un pneu arrière déjà très dégradé au bout de 10 tours…

Bien que n’ayant pas chuté, son airbag s’est déclenché, ce qui n’est pas excellent pour son épaule.

Maverick Viñales place sa M1 à la troisième position à la mi-séance, avant de la concéder à Takaaki Nakagami.

Pol Espargaró reprend le leadership en 1’32.355 à 20 minutes du drapeau à damier.

Francesco Bagnaia et Jack Miller affichent les couleurs de Ducati en troisième et cinquième positions alors que Fabio Quartararo subit une petite perte de l’avant qu’il parvient à rattraper.

Son coéquipier Franco Morbidelli reprend le leadership en 1’32.224, un quart d’heure avant la fin de la séance.

Avant l’emballage final, au moment où les pilotes rentrent dans leur box pour passer un pneu plus tendre, la hiérarchie se compose de Franco Morbidelli, Pol Espargaró, Francesco Bagnaia, Takaaki Nakagami, Maverick Viñales, Jack Miller, Fabio Quartararo, Miguel Oliveira, Joan Mir, Álex Márquez, Aleix Espargaró, Johann Zarco, Valentino Rossi, Andrea Dovizioso, Brad Binder, Danilo Petrucci, Álex Rins, Iker Lecuona, Bradley Smith, Stefan Bradl et Tito Rabat.

A la reprise, Alex Rins chute sans gravité en perdant l’avant au virage 8.

Pendant ce temps, Takaaki Nakagami, sur les épaules duquel reposent tous les espoirs de Honda, emmène Álex Márquez dans sa roue… Un travail d’équipe récompensé par les quatrième et cinquième positions provisoires !

Joan Mir casse alors la barre des 1’32 et réalise alors le meilleur tour en 1’31.926.

Miguel Oliveira porte alors le flambeau KTM en troisième position avant d’être surpassé par Aleix Espargaró.

Johann Zarco remonte à la sixième place provisoire, Miguel Oliveira à la deuxième.

Fabio Quartararo réalise le meilleur temps à deux minutes du drapeau à damier, en 1’31.889.

Pol Espargaró enfonce encore le clou en 1’31.841 mais Fabio Quartararo ne lâche rien et claque un 1’31.721 juste devant son coéquipier, soit un chrono plus rapide que lors des qualifications du Grand Prix de Saint-Marin.

Les Petronas sont là, les KTM aussi, les Ducati pas loin, Mir et Nakagami non plus, mais où sont les Yamaha Factory ? Il est trop tôt pour tirer la moindre conclusion, d’autant que Maverick Viñales et Valentino Rossi avaient annoncé qu’ils allaient débuter le week-end en continuant à essayer différentes configurations.

Classement FP1 du Grand Prix d’Emilie-Romagne MotoGP :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team