C’est afin de parfaire la mise au point de toutes ses Panigale V4 R qui participent cette année au Championnat du Monde Superbike que Ducati a loué pour trois jours le circuit de Misano afin de faire tourner au maximum son équipe d’usine et ses quatre teams satellites (Barni, Go Eleven, Brixx et Motocorsa). Tous les autres teams ont été invités, mais seul Kawasaki est venu d’Espagne, Yamaha et Honda préférant rester à l’atelier, tout comme leurs équipes de MotoGP.

Les teams de Superbike peuvent rouler théoriquement à Misano pendant les deux derniers jours, les équipes de MotoGP ne roulant que pendant les deux premiers. Le dernier jour des tests, les équipes du Championnat du Monde Supersport Bardahl Evan Bros Yamaha avec le leader du Championnat du Monde Andrea Locatelli, et MV Agusta avec le Champion du Monde Randy Krummenacher, Raffaele de Rosa, et Federico Fuligni participeront. Mais si la météo est horrible lors d’un des deux premiers jours, les MotoGP seront exceptionnellement, mais logiquement, autorisées à rouler le troisième jour. Elles auront 2 GP sur ce circuit les 13 et 20 septembre.

Pour le quintuple Champion du Monde Johnny Rea, « Je suis super excité de remonter sur la moto, pas seulement pour rouler à nouveau mais pour voir toute l’équipe et simplement apprécier le travail en commun. Cela m’a manqué pendant le confinement. Je pense que c’est probablement la période la plus longue que j’ai passée sans moto ! »

« En raison du confinement et des restrictions de quarantaine au Royaume-Uni, j’ai conduit jusqu’en Italie dans mon van de MX. Je suis ici avec mes motos de cross, mon matériel d’entraînement. Ma vie est presque entièrement dans un van en ce moment ! Je suis excité par le voyage et par la possibilité de passer un nouveau test. Ces deux jours devraient être super si nous continuons à travailler, car nous étions l’un des plus forts en Australie. C’était formidable pour l’équipe d’avoir pu nous amener à ce test malgré la situation mondiale et je suis reconnaissant à Dorna et aux circuits d’avoir élaboré le nouveau calendrier pour nous. J’ai hâte que les lumières s’éteignent sur la grille à Jerez le 1er août. Je serai prêt ! »

D’après Scott Redding, nouveau pilote officiel Ducati cette année, « Tout d’abord, c’est très agréable de retrouver l’équipe et une moto de course. Cela m’a vraiment manqué. Nous n’avons pu faire que quelques tours le mardi en fin d’après-midi. J’ai dit aux gars “nous sommes prêts à commencer, faisons quelques tours”. Que c’était bon ! Je me sentais bien sur la moto. En essayant de nouvelles pièces, nous avons besoin de quelques tours supplémentaires pour les comprendre, mais dans l’ensemble, cela fait du bien de retrouver l’équipe. C’est un peu bizarre que tout le monde porte des masques, et ces mains qui ne peuvent pas être serrées, mais la machine SBK est de retour et je suis content. »

Toujours du côté de Ducati, la situation était plus critique en Superbike au niveau des privés. Les quatre équipes satellites étaient présentes, avec Barni et Leon Camier, Go Eleven et Michael Rinaldi, Brixx et Sylvain Barrier, ainsi que Motocorsa et Leandro Mercado. La question majeure concernait l’épaule blessée de Leon Camier, et l’Anglais devait profiter de ces deux jours de test pour prouver sa compétitivité à son équipe. En cas de problème, Randy Krummenacher, qui a déjà testé la Ducati Barni, était prêt à suppléer le Britannique.

BMW était absent, testant au Lausitzring, et selon Marc Bongers, son Directeur des sports mécaniques, « L’année passée, nous avons manqué de vitesse de pointe, et à cet égard, nous avons bien progressé au cours de la saison dernière et nous n’étions pas loin derrière à la fin. Mais la vitesse d’une moto est la somme de toutes les pièces, et pas seulement du moteur. Dans le même temps, nos concurrents n’ont probablement pas pris de vacances non plus. »

Le Néerlandais est bien conscient que la saison compressée, qui commence début août, rend la tâche plus difficile pour tout le monde. « Sur le plan logistique, c’est un défi pour le matériel et le personnel », a précisé Bongers. « Il y a encore des restrictions, par exemple, nous ne savons pas si nous serons autorisés à nous rendre d’Angleterre à Barcelone pour le test début juillet. Le mieux serait d’envoyer toute l’équipe en Espagne pour un mois ou deux, mais c’est malheureusement impossible, nous devons faire l’aller-retour. Pour le promoteur Dorna, la solution actuelle est la meilleure, pour nous, elle est plus compliquée. Par exemple, nous devons supposer le pire scénario pour les pièces de rechange car il n’y a pas le temps de commander ou de produire des pièces entre les courses. Et si la performance n’est pas bonne ou si un pilote est blessé, il n’y a pas de temps de récupération. »

Participants aux tests Superbike de Misano :

Kawasaki : Jonathan Rea, Alex Lowes

Aruba.it Ducati : Scott Redding, Chaz Davies

Barni Ducati : Leon Camier

Go Eleven Ducati : Michael Rinaldi

Brixx Ducati : Sylvain Barrier

Motocorsa Ducati : Leandro Mercado

Résultats de la matinée :

Scott Redding (Ducati) 1’34.2

Jonathan Rea (Kawasaki) et Michael Rinaldi (Ducati) 1’34.5

Alex Lowes (Kawasaki) 1’34.9

Tati Mercado (Ducati) 1’35.1

Chaz Davies (Ducati) 1’35.3

Leon Camier (Ducati) 1’36.4

Sylvain Barrier (Ducati) 1’37.2

Gregorio Lavilla, Directeur du Mondial Superbike, restait confiant : « Il a été difficile pour les personnes impliquées au sein de Dorna et au-delà de définir le calendrier. Il est important que nous puissions recommencer. Les représentants des médias ne sont pas autorisés à assister au redémarrage du WSBK. Seules les équipes et le personnel nécessaires à la production TV sont autorisés à entrer dans le paddock. »

« Nous pourrions les accueillir à nouveau avant la fin de la saison », commente Lavilla à l’égard des journalistes. « Ce que j’aime vraiment dans le Championnat du Monde Superbike, c’est qu’il est très accessible aux fans. Vous pouvez entrer dans le paddock et profiter de l’atmosphère unique. Bien sûr, cela prendra un peu plus de temps, car les réglementations des différents pays stipulent qu’il ne doit pas y avoir de rassemblements de masse. Mais tôt ou tard, si les choses se passent bien en été, un nombre limité de fans pourrait venir au paddock. »

Photos © Matteo Cavadini (photo de Chaz Davies en titre) Worldsbk.com / Dorna, équipes et constructeurs