Bradley Smith et Alex Rins se sont repêchés en Q.1 et ont rejoint Andrea Dovizioso, Cal Crutchlow, Maverick Vinales, Marc Márquez, Jorge Lorenzo, Jack Miller, Danilo Petrucci, Johann Zarco, Valentino Rossi et Andrea Iannone pour s’affronter en Q.2.

Les températures sont de 16° dans l’air et 25 au sol° mais la piste est encore mouillée suite à la grosse averse survenue en FP4.

Voici les références chronométriques disponibles :

Silverstone MotoGP™

2017

2018

FP1 2’02.130 Maverick Vinales (Voir ici) 2’02.073 Maverick Vinales (Voir ici)
FP2 2’00.897 Cal Crutchlow (Voir ici) 2’01.385 Andrea Dovizioso (Voir ici)
FP3 2’01.734 Johann Zarco (Voir ici) 2’01.866 Cal Crutchlow (Voir ici)
FP4 2’01.060 Jorge Lorenzo (Voir ici) 2’01.571 Maverick Vinales (Voir ici)
Qualification 1 2’00.830 Dani Pedrosa (Voir ici) 2’13.340 Bradley Smith (Voir ici)
Qualification 2 1’59.941 Marc Marquez (Voir ici) 2’10.155 Jorge Lorenzo
Warm Up 2’01.622 Andrea Iannone (Voir ici)
Course Dovizioso, Vinales, Rossi (Voir ici)
Record 1’59.941 Marc Marquez 2017

Une confusion survient des les premières minutes de la séance car au moment où quelques pilotent dont Jorge Lorenzo s’élancent dans la pit-lane, la session est reportée par la direction de course.

Du coup, le pilote Ducati remonte la pit-lane en sens inverse pour rejoindre son box…

Ce report est dû à l’absence de l’hélicoptère médicalisé qui a emporté Tito Rabat vers un centre hospitalier.

À l’apparition des feux verts, Jorge Lorenzo emmène la meute alors qu’à l’inverse Johann Zarco préfère laisser un peu d’espace à ses adversaires.

Tous les pilotes sont en pneus pluie, même si le circuit est maintenant bien séparé en 2 parties, l’une complètement sèche, et l’autre encore mouillée.

Des conditions difficiles dans lesquelles il faudra être malin pour tirer son épingle du jeu…

Le premier tour lancé le plus rapide et a porté au crédit du surprenant Bradley Smith qui réalise 2’12.894, soit un chrono plus rapide que celui qui lui a permis de se repêcher en Q1.

Maverick Vinales, qui était en arrière tendre, s’arrête immédiatement pour faire monter un pneu médium comme la quasi totalité de ses adversaires.

Au passage suivant, Jack Miller dirige les opérations en 2’12.173 devant Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci.

Johann Zarco se porte alors à la seconde place, 3/10 derrière le pilote australien.

Jorge Lorenzo réalise alors le meilleur temps en 2’12.001, précédant Marc Márquez de 8/1000.

À 5 minutes de la fin de séance, Jack Miller est le premier à prendre la piste en pneus slick.

C’est le moment où Johann Zarco décide de lancer ses forces dans la bataille et s’empare du commandement en 2’11.219 devant Cal Crutchlow.

Pendant ce temps, Jack Miller roule sur des œufs et se rate au bout de la ligne droite : il lui reste un dernier tour à faire avec ses slicks !

Juste avant le drapeau à damier, Andrea Dovizioso et Jorge Lorenzo allument les premiers secteurs en rouge. Le premier cité s’empare de la pole position provisoire en 2’10.314 avant que le second ne lui ravisse en 2’10.155.

In extremis, Cal Crutchlow s’invite sur la première ligne, au détriment de Johann Zarco, mais le pilote Tech3 améliore son chrono et récupère son bien.

Classement Grand Prix de Grande-Bretagne Silverstone MotoGP Q2:

Crédit pneus et classement: MotoGP.com 



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team