Du haut de ses 20 ans et 70 jours, Fabio Quartararo est donc devenu le plus jeune pilote à signer deux poles d’affilée. Marc Márquez faisait jusque-là office de référence avec 20 ans et 210 jours, lorsqu’il avait enchaîné ces poles de Silverstone et de Misano. Au passage Fabio Quartararo est le deuxième Français à accomplir un tel exploit en catégorie reine après Christian Sarron, qui avait réussi à en aligner cinq en 1988.

Au-delà d’avoir signé la pole aux Pays-Bas, le Niçois se dit confiant quant à son rythme, même si une course en paquet semble se profiler.

La première victoire de Fabio, qui plus est sur une moto satellite est-elle envisageable ? Avant de répondre à cette question, voici le tableau qui rappelle les faits.

Assen MotoGP™

2018

2019

FP1 1’34.227 Marc Márquez (voir ici) 1’33.909 Fabio Quartararo (voir ici)
FP2 1’33.378 Maverick Viñales (voir ici) 1’32.638 Maverick Viñales (voir ici)
FP3 1’33.341 Marc Márquez (voir ici) 1’32.471 Fabio Quartararo (voir ici)
FP4 1’33.954 Marc Márquez (voir ici) 1’32.952 Fabio Quartararo (voir ici)
QP1 1’33.578 Johann Zarco (voir ici) 1’32.710 Álex Rins (voir ici)
QP2 1’32.791 Marc Márquez (voir ici) 1’32.017 Fabio Quartararo (voir ici)
Warm Up 1’33.939 Marc Márquez (voir ici)
Course Márquez, Rins, Viñales (voir ici)
Record 1’32.627 Valentino Rossi (2015)  1’32.017 Fabio Quartararo

Depuis 2011, Honda et Yamaha se partagent alternativement les succès. L’an passé, les honneurs étaient revenus à Marc Márquez. Maverick Viñales, classé deuxième samedi après-midi, n’avait jamais aussi bien figuré sur la grille depuis le Grand Prix d’Argentine 2019. C’est au passage la troisième fois cette saison qu’il pointe en première ligne.

Álex Rins, contraint de disputer la Q1, complète la première ligne, ce qui constitue sa meilleure performance depuis Valence 2018. Au total, l’Espagnol n’aura atteint le Top 3 qu’à deux reprises en qualifications depuis son ascension en MotoGP. Il prendra son 39e départ.

Marc Márquez mènera la deuxième ligne, c’est la première fois qu’il partira d’aussi ‘loin’ cette année. Depuis le début de cette saison, il n’avait jamais quitté la première rangée.

Joan Mir, l’officiel Suzuki qui dispute sa première saison, signe son meilleur résultat en qualifications avec cette cinquième place. Andrea Dovizioso, actuellement deuxième du Championnat, a échoué aux portes du Top 10 pour la deuxième fois cette année après Austin et partira onzième.

Malgré un poignet blessé, Pol Espargaró, déjà promu à six reprises en Q2, occupera la 12e place sur la grille avec sa KTM. Valentino Rossi  partira du milieu de la cinquième ligne. La dernière fois qu’il s’était aussi mal qualifié à Assen, c’était en 2006. Il était alors 18e sur la grille.

24°dans l’air et 41° sur la piste sont les conditions proposées aux pilotes pour 26 tours de course. La question qui taraude toujours est le choix des pneumatiques. Les deux Yamaha de tête sont en medium hard comme les Ducati officielles et Rins en hard Soft. Márquez est en medium soft.

Rins file en tête devant Mir et Quartararo qui se fait passer ensuite par Viñales à la limite et qui manque de l’accrocher. Márquez est cinquième. Dovizioso le suit. Ce dernier a gagné cinq places dès l’envol.

Rins file en tête, Mir retient les deux Yamaha en pleine bataille mais Quartararo résiste à Viñales très agressif. Mais Márquez se charge de son cas.

Rins chute dès le second tour au virage 9. Mir mène un instant avant que Quartararo passe en tête. Viñales, Marquez et Dovizioso passent aussi le rookie de Suzuki. Viñales en veut à Fabio et Márquez en profite pour le passer. Zarco parti 18e est 12e. Derrière Rossi.

Le Doctor chute après 5 tours. Nakagami est aussi à terre au virage 8. Les deux hommes se sont violemment accrochés. Le Japonais semble souffrir.

Devant Quartararo tient tête à Márquez avec une Yamaha qui guidonne beaucoup.

Après 6 tours, le Français du team Petronas est toujours aux commandes. Dovizioso est quatrième derrière Viñales. Zarco est dixième. Et premier KTM. Iannone est 13e et premier Aprilia.

Viñales veut passer Márquez et s’agite beaucoup. A tel point qu’il fait des erreurs et tombe dans les griffes de Dovizioso. Après 9 tours, Quartararo et Márquez prennent un peu d’avance. Márquez passe après dix tours à la faveur d’un fort guidonnage de la Yamaha de Fabio. Viñales revient au contact…

Un tour plus tard, Fabio repasse car Marquez fait une goutte d’eau au virage 1. Viñales est au contact. La Yamaha Petronas bouge énormément. Zarco glisse quatorzième derrière Syahrin et Pol Espargaró.

A la mi course, Dovizioso a lâché prise. Le trio de tête peut se concentrer sur sa bataille. Viñales passe Márquez dans la chicane. Petrucci passe Dovizioso.

11 tours du but, c’est le moment choisi par Viñales pour prendre la tête. Márquez tente de passer aussi Fabio, mais le Français résiste. Un tour plus tard, il doit néanmoins baisser les armes.

A 9 tours du but, Viñales et Márquez partent au duel. Fabio est décroché. Mais il a suffisamment d’avance pour finir troisième. Zarco abandonne.

Viñales fait une goutte d’eau au virage 1. Marquez n’en demandait pas tant… Mais Viñales revient au contact. Et il repasse ! Mir passe Dovi à l’agonie. Mir est quatrième et Dovi passe aussi Petrucci.

Abraham chute au virage 3. Il reste cinq tours. la victoire semble promise à Viñales devant Márquez et Quartararo. La quatrième place est convoitée par les deux Ducati officielles et Mir.

Morbidelli s’invite à la fête pour la quatrième position. Mais sous le drapeau à damier, elle reviendra à Dovizioso devant Morbidelli et Petrucci. Viñales apporte la victoire à Yamaha, devant un Márquez qui fait encore une belle affaire dans la course au titre et Quartararo prend son second podium consécutif. Iannone est dixième devant Pol Espargaró. Aprilia bat donc KTM. Mir est huitième derrière Crutchlow et devant Miller.

Quartararo termine physiquement à l’agonie en se tenant l’avant bras opéré…

Grand Prix des Pays-Bas TT Assen MotoGP Course : classement

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP