Article actualisé en continu jusqu’à la fin de séance.

On l’a attendu longtemps, trop longtemps, mais le premier Grand Prix de la saison MotoGP 2021 ne nous a pas déçu !

Sans même parler de la présence de nos deux représentants français dans le top 5 (et quelle superbe course sans la moindre erreur de Johann Zarco !), le combat fut acharné dès le départ, l’armada Ducati faisant une incroyable démonstration de force en envoyant ses quatre missiles rouges transpercer le peloton, mais a également réussi à tenir le téléspectateur en haleine jusqu’au dernier virage grâce aux volontés farouches de Maverick Vinales, Johann Zarco, Francesco Bagnaia et Joan Mir.

L’accueil de Johann Zarco après sa 2e place…

L’attendu affrontement entre Ducati et Yamaha a donc bien eu lieu, mais Suzuki a su prouver qu’il fallait aussi compter avec eux, et bien malin celui qui pourrait donner le podium de dimanche prochain avec les mêmes motos et les mêmes pilotes sur le même circuit !

Cet après-midi, lors de la FP1 disputée avec des températures encore très chaudes, à l’exception de Johan Zarco les pilotes Ducati ont semblé ne pas se donner à fond, alors que les Yamaha et les Suzuki sont venues répondre aux attaques de l’Aprilia d’Aleix Espargaro et même de la KTM de Danilo Petrucci, même si la M1 de Franco Mordidelli inquiète…

Pour le moment, Aleix Espargaro, Alex Rins, Maverick Vinales, Jorge Martin, Franco Morbidelli, Danilo Petrucci, Fabio Quartararo, Joan Mir, Stefan Bradl et Takaaki Nakagami se sont donc pré-qualifiés pour la Q2.

Mais tout le monde le sait, LA séance importante de la journée va se dérouler maintenant pendant 45 minutes, avec de bien meilleures conditions de piste engendrées par des températures redescendues à 26° dans l’air et 30° au sol, et un vent réduit à néant.

En attendant, place à quelques minutes de direct grâce au site officiel MotoGP.com :

Qatar MotoGP™

2019

2021-GP1

2021-GP2

FP1

1’55.048 Valentino Rossi (Voir ici)

1’54.921 Franco Morbidelli (Voir ici)

1’54.779 Aleix Espargaro (Voir ici)
FP2

1’53.380 Marc Márquez (Voir ici)

1’53.387 Jack Miller (Voir ici) 1’53.145 Jack Miller (Voir ici)
FP3

1’54.677 Marc Márquez (Voir ici)

1’54.676 Franco Morbidelli  (Voir ici)
FP4

1’54.854 Danilo Petrucci (Voir ici)

1’54.106 Maverick Viñales (Voir ici)
Q1

1’54.270 Cal Crutchlow (Voir ici)

1’53.577 Takaaki Nakagami (Voir ici)
Q2

1’53.546 Maverick Viñales (Voir ici)

1’52.772 Francesco Bagnaia (Voir ici)
Warm Up

1’54.807 Danilo Petrucci (Voir ici)

1’55.147 Fabio Quartararo (Voir ici)
Course

Dovizioso, Márquez, Crutchlow (Voir ici)

Vinales, Zarco, Bagnaia
Record

1’53.380 Marc Márquez 2019
(1’53.183 Jack Miller au test 2021)

1’52.772 Francesco Bagnaia (Voir ici)

A l’extinction des feux rouges… Franco Morbidelli perpétue sa stratégie qui consiste à s’élancer le premier en piste alors qu’à l’inverse Maverick Vinales laisse tout le monde partir avant de démarrer.

Avec la baisse des températures, la majorité des pilotes a choisi un pneu avant tendre alors que pour l’arrière la mixité est de mise entre médium et tendre.

Peut-être une illustration du lièvre et de la tortue, toujours est-il qu’à l’issue du premier tour lancé, Maverick Vinales est le plus prompt à se mettre en rythme, en 1’55.180.

Le pilote Yamaha devra toutefois compter avec Francesco Bagnaia qui impose un 1’54.074 au passage suivant !

Danilo Petrucci, rentré à son box, regagne la piste avec deux tours de retard.

Après cette première salve, les choses se calment, ce qui nous permet d’observer live nouvelle hiérarchie composée de Francesco Bagnaia, Jorge Martin, Maverick Vinales, Miguel Oliveira, Johann Zarco, Jack Miller, Franco Morbidelli, Joan Mir et Fabio Quartararo. Grâce à son temps réalisé en FP1, Aleix Espargaro fait pour le moment toujours partie des 10 heureux élus pré-qualifiés pour la Q2. Le pilote Aprilia, qui avait fait un passage par son box, rétablit d’ailleurs la situation en réalisant le deuxième temps de la séance présente avant de se rater au freinage.

7 dixièmes séparent les pilotes d’un top 10 qu’intègre un peu avant la mi-séance Stefan Bradl au détriment de Fabio Quartararo.

Les essais de nuit autorisent les visières non fumées qui permettent de saisir intensité des regards des pilotes…

Peu à peu, les pneus tendres arrière remplacent les médiums… Seuls en sont encore équipés Maverick Vinales, Miguel Oliveira, Franco Morbidelli et Fabio Quartararo.

Juste après la mi-séance, Takaaki Nakagami relance les hostilités en bondissant de la 20e place à la 5e position. En l’absence de Marc Márquez, que l’on espère à Portimao, les Honda ne sont globalement pas aux avant-postes… mais le pilote japonais porte tout de même sa RC213V en 2e position provisoire !

A un quart d’heure du drapeau à damiers, Jorge Martin gagne une place alors que Stefan Bradl intègre le top cinq. C’est toutefois le pilote Pramac coéquipier de Johann Zarco qui réalise pendant quelques secondes le meilleur temps provisoire en 1’54.056 avant qu’Alex Rins impose un 1’53.969.

12 minutes avant la fermeture de la piste, Fabio Quartararo s’empare du leadership en 1’53.926.

La guerre par chronos interposés s’installe alors entre Aleix Espargaro et El Diablo, le pilote espagnol imposant un 1’53.646.

Il reste moins de neuf minutes Franco Morbidelli s’extraie de la 9e position pour placer sa Yamaha à 53/1000 de l’Aprilia décidément spectaculaire.

Jack Miller, dans un tour rapide, se fait grosse chaleur à l’accélération…

Pour le rush final, tout le monde est maintenant en pneu arrière tendre, à commencer par Alex Rins qui se positionne troisième.

Takaaki Nakagami part à la faute sans gravité au virage #7, juste devant un Jack Miller qui produit son effort pour s’imposer en tête de classement en 1’53.145 ! Le meilleur chrono de la FP2 de la semaine dernière est battu.

Alex Márquez augmente les frais chez LCR en partant également à la faute sans gravité dans les derniers instants, au moment où Ducati fait parler la poudre en réalisant un triplé Miller–Bagnaia–Zarco devant Fabio Quartararo.

 

Classement de la FP2 du Grand Prix MotoGP de Doha: 

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team