L’édition 2019 du Grand Prix de Catalogne a incontestablement été marquée de l’empreinte de deux hommes : Marc Márquez et Fabio Quartararo.

Le premier étant pour le moment absent cette saison, le deuxième pourra-t-il prendre la relève ? C’est là toute la question, un an après, alors que la catégorie orpheline de tout patron voit émerger de nouvelles ambitions évidentes, à l’image de celles de Joan Mir et Francesco Bagnaia.

Fabio Quartararo, lui, dispose maintenant d’une machine d’usine quelque peu dégradée, donc pas forcément plus performante que la M1 dont il disposait l’année dernière. De plus, il devra également affronter un Maverick Viñales qui reste sur une victoire, alors que les deux pilotes officiels Yamaha avaient été éliminés dès le deuxième tour par un freinage de Jorge Lorenzo un tant soit peu optimiste…

Le circuit de Catalunya – Barcelona est réputé moins adhérent que le nouveau revêtement de Misano qui a permis à Yamaha de s’imposer à deux reprises lors des deux derniers week-ends. Qu’en sera-t-il avec les nouveaux pneus Michelin à Barcelone ? Et quid des problèmes de freinage sur le tracé catalan classé 5 sur 5 par Brembo ?

Premiers éléments de réponse dans 45 minutes, alors que les deux pilotes précités, Marc Márquez et Fabio Quartararo, ont fait l’actualité hier, le premier en effectuant son premier retour dans le paddock MotoGP, le second en étant suffisamment indisposé pour se faire porter pâle à la conférence de presse officielle après un passage à la clinique mobile pour un petit mal de dos .

Après sa mésaventure à la cheville, Cal Crutchlow a été déclaré apte tandis que Aleix Espargaró fête ses 15 ans de MotoGP en reprenant les couleurs de son premier casque…

Et juste au cas où, le tracé du Long Lap se situe au bout de la ligne droite, avec un S parallèle à la piste…

Malgré un ciel limpide, les températures sont encore fraîches ce matin sur le circuit de Catalunya – Barcelona, avec 18° dans l’air et 18° au sol, mais l’alerte au vent donnée par la météo espagnole ne semble pas être vraiment en mesure de pouvoir gêner les MotoGP, malgré des pointes à 25 km/h.

Catalunya – Barcelona MotoGP

2019

2020

FP1

1’40.692 Marc Márquez (Voir ici)

1’40.431 Fabio Quartararo (Voir ici)
FP2

1’40.079 Fabio Quartararo (Voir ici)

FP3

1’39.547 Álex Rins (Voir ici)

FP4

1’40.235 Fabio Quartararo (Voir ici)

Q1

1’39.727 Franco Morbidelli (Voir ici)

Q2

1’39.484 Fabio Quartararo (Voir ici)

Warmup

1’39.918 Fabio Quartararo (Voir ici)

Course

Márquez, Quartararo, Petrucci (Voir ici)

Record

1’38.680 Jorge Lorenzo (2018)

A l’extinction des feux rouges… Franco Morbidelli s’élance le premier devant Valentino Rossi, Álex Márquez, Stefan Bradl et Fabio Quartararo. Maverick Viñales part le dernier.

À l’exception d’Andrea Dovizioso avec un médium avant, tout le monde a choisi le pneu tendre à l’avant et le médium à l’arrière.

Pendant que Fabio Quartararo prend la tête des opérations en 1’41.551 lors de son deuxième tour lancé, Jack Miller essaie le tracé du Long Lap.

Durant les premières minutes, les quatre Yamaha occupent les quatre premières places devant la Honda de Stefan Bradl, la Suzuki d’Álex Rins, la KTM de Iker Lecuona et l’Aprilia de Aleix Espargaró .

Johann Zarco vient alors porter la première Ducati à la sixième position tandis que Maverick Vinales s’empare du leadership en 1’41.105.

Fabio Quartararo est alors le premier à pouvoir casser la barre des 1’41, en 1’40.972. Maverick Vinales tente de répondre mais allume à chaque fois les trois premiers secteurs en rouge avant de reperdre du temps dans le quatrième.

À la fin du premier run, El Diablo précède d’un dixième Maverick Viñales, Franco Morbidelli, Álex Rins, Joan Mir, Valentino Rossi, Miguel Oliveira, Takaaki Nakagami, Johann Zarco, Cal Crutchlow, Pol Espargaró, Stefan Bradl, Iker Lecuona, Aleix Espargaró, Danilo Petrucci, Álex Márquez, Bradley Smith, Jack Miller, Brad Binder, Andrea Dovizioso, Francesco Bagnaia et Tito Rabat.

Ce dernier va faire un tour dans les graviers sans chuter, ce qui n’est pas le cas de Joan Mir au virage 5, sans gravité.

Aleix Espargaró va également faire un tour dans les graviers du même virage, mais sans chuter.

Le deuxième run voit l’amélioration de Cal Crutchlow qui se positionne 7e, mais permet surtout de constater que hormis celle de Johann Zarco et malgré la longue ligne droite, les Ducati ne semblent pas particulièrement à l’aise sur ce circuit…

Jack Miller a accroché dans son box le Tear Off de Fabio Quartararo qui a obstrué sa boîte à air à Misano… Cela fait sourire le pilote français.

Andrea Dovizioso intègre le top 10 à sept minutes du drapeau à damier grâce à un pneu arrière tendre pendant que Iker Lecuona part à la faute au virage numéro 2 et que Joan Mir se porte à la deuxième place, à 92/1000 de Fabio Quartararo.

Ce dernier sent le danger et améliore son meilleur chrono en 1’40.584, soit un temps plus rapide que celui réalisé l’année passée en FP1.

Andrea Dovizioso place sa Ducati en deuxième position à deux minutes de la fin de séance, mais reste à près de 4/10 du Français.

À noter qu’à part Andrea Dovizioso et Francesco Bagnaia, personne n’a passé de pneu arrière tendre…

In extremis, Fabio Quartararo enfonce le clou et améliore en 1’40.431 : Une performance très significative !

Séance quelque peu étrange avec seulement sept pilotes dans la même seconde…

Classement FP1 Grand Prix de Catalogne MotoGP à Barcelone :

Crédit classement : MotoGP.com




Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team