Le Red Bull Ring en Autriche est le circuit considéré comme le plus favorable à Ducati parmi tous ceux du calendrier. Même s’il est situé en plein territoire KTM, et même si le début de saison n’a pas été couronné de succès pour la Desmosedici, le constructeur de Bologne s’attend sérieusement à y faire mieux que les deux troisièmes places obtenues jusqu’à présent cette année, par Andrea Dovizioso à Jerez et Johann Zarco à Brno.

En plus de ses trois places consécutives de vice-Champion du Monde, Dovi bénéficie forcément cette année du forfait de Marc Márquez, d’autant plus que l’absence de signature en bas du contrat d’Andrea pour 2021 n’est pas un bon signe d’entente avec Ducati.

Interrompu à partir de 1997, en raison du circuit jugé trop dangereux, puis organisé de nouveau dès 2016, le Grand Prix d’Autriche a toujours été remporté depuis par Ducati, avec Andrea Iannone en 2016, Andrea Dovizioso en 2017 et 2019, et Jorge Lorenzo en 2018. En 2016 en Autriche, Joe le Maniac a gagné pour la première fois depuis qu’il était passé en MotoGP et a donné à Ducati sa première victoire depuis que Casey Stoner avait remporté le GP d’Australie en 2010.

Avec Andrea Dovizioso qui franchissait la ligne d’arrivée en deuxième position, c’était la première fois que Ducati terminait aux deux premières places dans une course de MotoGP depuis le GP d’Australie en 2007, remporté par Casey Stoner devant Loris Capirossi.

Le top 3 en MotoGP de Brno le weekend dernier, composé de Brad Binder, Franco Morbidelli et Johann Zarco, a été le premier podium de la catégorie reine en 81 courses, depuis le GP britannique de Silverstone en 2015, qui n’ait pas inclus un pilote espagnol. Ce jour-là, le podium était occupé par Rossi, Petrucci et Dovizioso.

D’après Dovi, « bien que Ducati ait remporté quatre succès sur le Red Bull Ring ces quatre dernières années, nous devons maintenant penser que notre priorité est de retrouver les sensations de la Desmosedici GP. C’est dans des moments difficiles comme celui-ci que nous devons nous serrer les coudes, et je vois cette course en Autriche comme une bonne opportunité. Nous devons rester calmes et travailler comme nous l’avons toujours fait. »

Dès le début de cette première journée d’essais libres, on se rappelait que seul Marquez et sa RC213V avait été un solide adversaire pour les Bolognais en Autriche. Ainsi la meilleure vitesse de pointe en course avait été de 316,7 km/h pour Andrea Dovizioso sur Ducati et Marc Marquez sur Honda en 2019. Les six plus rapides étaient l’an dernier, pendant le Grand Prix :

1. Andrea Dovizioso (Ducati) et Marc Márquez (Honda) à 316,7 km/h

3. Francesco Bagnaia (Ducati) à 313,9

4. Jack Miller (Ducati) à 313,0

5. Tito Rabat (Ducati) à 313.0

6. Danilo Petrucci (Ducati) à 312,1

Ce vendredi, à l’occasion de la FP1, Dovizioso marquait tout de suite son territoire et s’assurait au mieux possible de sa qualification d’office pour la Q2 en terminant la P1 en 2e position, alors que la météo prévoyait de la pluie pour la séance d’essai postprandiale. Andrea affichait un chrono de 1’24.237, à 0.044 de Pol Espargaró (44 étant bien sûr le numéro de course du chef de file de KTM).

Selon Piero Taramasso, Manager Deux-roues Michelin Motorsport, « Les courses s’enchaînent et avec cette double confrontation, cinq épreuves auront été courues en six week-ends depuis le début de la saison. Mais là, c’est un peu différent car nous avons dû changer la construction du pneu arrière. Spielberg est un circuit très rapide et exigeant, le pneu est soumis à de très hautes températures. Nous utilisons donc un pneu spécifiquement adapté à ces contraintes et qui donne aux pilotes tout le contrôle dont ils ont besoin à l’arrière. » Le pneu utilisé par Dovi pour obtenir le deuxième temps était-il un 2019 ou un 2020 ? « Un 2020 » répondait sans ambiguïté Taramasso.

Lors de la FP2, la météo défavorable empêchait tous les pilotes d’améliorer leurs chronos matinaux. Andrea Dovizioso ne roulait même pas l’après-midi et bouclait sa journée en deuxième position, à 0.044 du leader Pol Espargaró.

« Nous avons bien commencé la journée, et ce matin je me suis senti beaucoup mieux », a déclaré Dovi sur Sky Sport Italia. « La piste a certainement aidé un peu, mais en général je me suis senti mieux. Bien sûr, c’est une piste particulière où l’on freine pratiquement tout droit. Nous n’avons fait qu’une seule séance et il est difficile de juger. »

Le pilote de la Ducati a ensuite continué : « Par rapport aux autres années, nos adversaires sont plus proches de nous. Les deux Suzuki sont particulièrement rapides et Pol est extrêmement motivé. Par rapport à l’année dernière, il y a deux dixièmes de différence. Avec les nouveaux pneus, il y a un peu moins d’adhérence, mais nous avons plus ou moins les trajectoires de l’année dernière. »

Dovizioso a parlé des pneus étant donné que beaucoup les avaient qualifié à tort de gommes identiques à celles de 2019 ici en Autriche : « Ils ont donné des informations erronées. La base de la carcasse du pneu est celle de 2019, mais avec quelques changements, donc ce n’est pas le même pneu qu’il y a un an. Ça change un peu. Seule la gomme est identique à celle de 2019, mais personne ne les a jamais utilisés. Les Suzuki sont très fortes ici et je ne serais pas surpris si d’autres arrivent. Pol veut certainement se racheter de ce qui s’est passé à Brno. »

« En ce qui me concerne personnellement, » précisait Desmo Dovi, « Je suis content de ce premier jour parce que nous avons pu être rapides tout de suite. Ce vendredi, je me suis senti beaucoup plus à l’aise sur la moto, et j’ai pu améliorer notamment le freinage et la sortie des virages. »

« Bien sûr, il y a encore du travail à faire et, contrairement aux autres années, de nombreux pilotes sont compétitifs sur cette piste. Nous n’avons terminé qu’une seule séance ce vendredi, mais nous étions aussi parmi les premiers pilotes, donc nous sommes confiants pour samedi. Nous espérons que le temps va se maintenir et nous permettre de faire les séances de samedi sur le sec. »

Résultats de la première journée d’essais libres :

Crédit classements : Motogp.com

Performances de référence :

Record des essais : 1’23.027 par Marc Márquez sur Repsol Honda en 2019

Record du tour : 1’23.827 par Andrea Dovizioso sur Ducati en 2019

Meilleure vitesse de pointe : 316,7 km/h pour Andrea Dovizioso sur Ducati en 2019

Vidéos : La victoire de « Desmo Dovi » en 2019 :

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Classement provisoire du Championnat du Monde par équipes :

Photos © Ducati, Motogp.com / Dorna




Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team