Des statistiques concernant le circuit du Sachsenring se dégage un fait particulièrement reposant : depuis 2010, Marc Márquez y a gagné toutes les courses auxquelles il a participé en s’élançant depuis la pole position !

Donc même si les deux premières tentatives de l’Espagnol au guidon de la 125cc KTM en 2008 et 2009 ont été plus laborieuses, il demeure incontestable que le circuit allemand convient particulièrement bien au style de pilotage du pilote Honda.

Tournant dans le sens anti-horaire et proposant un enchaînement spectaculaire de 7 virages à gauche, le côté favori de Marc Márquez, le tracé germanique a permis au numéro 93 d’enchaîner 10 victoires consécutives et d’être le dernier vainqueur en date, le Grand Prix d’Allemagne ayant été annulé l’an passé pour cause de crise sanitaire.

En sera-t-il de même cette année à l’issue de la course de 30 tours de dimanche, même si le retour du champion espagnol s’est avéré jusqu’à présent plus difficile que prévu ? C’est une des questions auxquelles répondra cette 82e édition de l’épreuve phare allemande, la 23e sur le Sachsenring.

Les autres concerneront pèle-mêle le duel des deux Français Fabio Quartararo et Johann Zarco pour le commandement du championnat, le regain de forme des KTM et de Miguel Oliveira, le retour en piste d’Alex Rins, le parcours difficile de Valentino Rossi avant sa décision sur son futur ou l’usure des pneus slicks, tous asymétriques.

En attendant les premiers éléments de réponse, la météo reste également un point d’interrogation, avec de fortes chaleurs attendues pouvant engendrer des orages samedi et/ou dimanche.

Ce matin, les températures sont déjà de 29° dans l’air et 35° sur l’asphalte mais restent encore dans la norme sous un beau ciel bleu, ce qui rendra sans doute cette première séance de 45 minutes plus rapide que celle de  l’après-midi.

Au moment où les 22 pilotes se préparent sous les objectifs des caméras de Dorna, ce qui permet de constater quelques nouveautés, voici les références passées :

Sachsenring MotoGP™

2019

2021

FP1

1’21.390 Fabio Quartararo (Voir ici)

1’21.660 Marc Marquez (Voir ici)
FP2

1’20.705 Marc Márquez (Voir ici)

FP3

1’20.347 Marc Márquez (Voir ici)

FP4

1’21.153 Maverick Viñales (Voir ici)

Q1 1’20.933 Valentino Rossi (Voir ici)
Q2

1’20.195 Marc Márquez (Voir ici)

Warm Up

1’23.116 Marc Márquez (Voir ici)

Course

Marquez, Vinales, Crutchlow (Voir ici)

Record

1’20.195 Marc Márquez (2019)

A l’extinction des feux rouges… Franco Morbidelli perpétue la tradition en s’élançant le premier en piste alors que Maverick Vinales s’élance le dernier, juste derrière Fabio Quartararo.

Au niveau pneumatique, tous les arrières sont de sortie alors que les avants se partagent entre le médium et le tendre.

Dès le deuxième tour lancé, Marc Márquez s’empare du commandement en 1’22.348 puis améliore en 1’21.660 au passage suivant, reléguant Aleix Espargaro à plus de 8/10.

Jorge Martin chute sans gravité au virage #12, suivi de Pol Espargaro quelques secondes plus tard au virage #3. Les deux pilotes sont indemnes et se relèvent tout de suite.

Au bout de 10 minutes, Johann Zarco et Fabio Quartararo s’échangent la deuxième place pour réduire l’écart à une demi-seconde avec Marc Márquez.

Takaaki Nakagami porte sa Honda en deuxième position quand Fabio Quartararo part à la faute à haute vitesse dans l’avant-dernier virage. Le pilote français se touche l’épaule mais paraît sain et sauf.

À l’issue de ce premier run, on trouve donc Marc Márquez 3/10 devant Takaaki Nakagami, lui-même 2/10 devant Fabio Quartararo, Johann Zarco, Maverick Vinales, Aleix Espargaro, Alex Márquez, Miguel Oliveira, Francesco Bagnaia, Iker Lecuona, Alex Rins, Joan Mir, Jack Miller, Danilo Petrucci, Franco Morbidelli, Brad Binder, Enea Bastianini, Pol Espargaro, Valentino Rossi, Jorge Martin, Luca Marini et Lorenzo Savadori.

En plus de sa décoration de casque vintage, Marc Márquez dispose d’une évolution aérodynamique sur sa Honda, avec des ailerons inspirés de ceux de la Yamaha.

A la reprise, Jack Miller se positionne troisième avant de concéder cette position à un Pol Espargaro qui complète ainsi un trio Honda en tête du classement provisoire.

Maverick Vinales améliore également et se positionne sixième tandis que Fabio Quartararo rassure ses fans en progressant à la quatrième position au guidon de sa deuxième M1. El Diablo poursuit son effort et s’empare de la deuxième position à 25/100 de Marc Márquez.

A l’entame du dernier quart d’heure, l’écart entre l’Espagnol et le Français n’est plus que de 16/100 quand les pilotes rentrent au box pour préparer le rush final.

Quelques instants plus tard, on constate que personne n’utilise de pneus arrière tendres pour ce dernier run, alors que la température de piste dépasse maintenant les 40°.

Sous l’œil de Gigi Dall’Igna, Jack Miller est étonnamment très rapide dans les deux premiers secteurs, les plus tortueux, avant de perdre du temps dans le troisième et le quatrième.

À trois minutes du drapeau à damiers, Aleix Espargaro dépasse toutefois le pilote australien au classement provisoire de la séance alors qu’après son coéquipier, Alex Rins fait également son entrée dans le top 10, en en évinçant ainsi Johann Zarco.

In extremis, le pilote Pramac Racing réintègre cette pré-qualification provisoire pour la Q2 en bénéficiant, une fois de plus, du point de mire de Fabio Quartararo. Pas sûr que cela ne finisse pas par agacer El Diablo qui est prévenu de la manœuvre par son box…

Marc Márquez, Fabio Quartararo, Takaaki Nakagami, Pol Espargaro, Aleix Espargaro, Jack Miller, Alex Rins, Johann Zarco, Joan Mir et Maverick Vinales sont pour le moment pré-qualifiés pour la Q2.

Rendez-vous à 14h10 pour la FP2 !

Classement de la FP1 du Grand Prix d’Allemagne MotoGP au Sachsenring :

Crédit classement : MotoGP.com




Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team