Alors que le Championnat du Monde Superbike arrive dans les magnifiques environs de Monterey et de Pebble Beach, Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) a repris 85 points à Álvaro Bautista (Aruba.IT Racing – Ducati) à l’occasion des huit dernières courses, lui subtilisant par la même occasion la première place du classement général provisoire avec un avantage désormais de 24 points.

Leon Camier s’est fait opérer avec succès des ligaments de son épaule gauche au Royaume-Uni ce vendredi. Il devait être de retour à Portimao début septembre.

Jonathan Rea a estimé que « Les week-ends comme Donington ne sont pas très fréquents, mais ils sont appréciés. Maintenant nous sommes à Laguna, qui est une autre piste formidable avec un grand soutien des fans. Les gens aiment le Superbike ici aux USA. C’est une piste très emblématique, avec The Corkscrew et le Turn One également ».

« J’ai passé un très bon week-end ici l’année dernière et je l’ai apprécié. Vous pouvez conduire votre moto au soleil, donc c’est plutôt cool. Il est très important de rester en bonne santé et d’arriver en ici en pleine forme car il y a une longue pause estivale après. Il faut que ça compte ».

Álvaro Bautista voit la situation de manière moins optimiste : « Malheureusement, à cause de mes chutes, nous sommes maintenant à la deuxième place du classement, ce qui pourrait être intéressant pour le championnat mais pas tellement pour moi ! ».

« Si je regarde le tracé de Laguna Seca, je peux affirmer que ce n’est pas l’une des meilleures pistes pour nous, car lorsque nous avons des bosses et des montées et des descentes, nous pouvons avoir du mal, mais comme je le disais toute l’année, je n’ai aucune attente. Je préfère voir ce qui se passe, travailler dur avec mon équipe et tirer le maximum du week-end ».

Loris Baz avait fait le voyage transatlantique avec espoir : « Je comprends de plus en plus la moto. Tout devient beaucoup plus naturel et je peux anticiper chacune des réactions de la machine. A Donington, j’ai passé la majeure partie devant Alex Lowes en tentant de combler l’écart sur Leon Haslam et Bautista. Lowes m’a ensuite doublé et j’ai commencé à rencontrer quelques difficultés. J’ai alors ajusté mes trajectoires pour rester au contact. Ça n’a pas suffi, mais je finis à quelques encablures du podium et à sept secondes de la victoire après avoir concédé quelques positions au premier tour ».

« Nous perdons encore un peu trop de temps au départ. C’est un point sur lequel nous devons travailler. Je suis malgré tout très content ! Ce n’est que notre troisième week-end et nous comptons déjà deux quatrièmes places ainsi qu’une cinquième et une sixième places sur le sec. J’ai aussi terminé deux fois avec le statut de meilleur pilote Yamaha… Il faut que nous poursuivions sur cette lancée à Laguna Seca, une piste qui, je pense, peut convenir à la Yamaha ! ».

On notait la présence d’un pilote US en wildcard : J.D. Beach (Attack Performance Estenson Racing Yamaha) qui court également ce week-end en Championnat MotoAmerica Superbike. « Je suis vraiment enthousiaste à l’idée de courir à Laguna Seca, a déclaré Beach. Ce sera un week-end difficile car je roulerai en MotoAmerica Superbike et en WorldSBK, mais je suis prêt à relever le défi. Laguna Seca est une piste que j’aime beaucoup. Je m’y suis beaucoup amusé ».

« La dernière fois que je suis venu, c’était en 2011. Je pense que ça va être un super week-end. J’espère que nous pourrons nous battre pour la victoire ou le podium en MotoAmerica, et si avec cela, on pouvait se placer dans le top 10 en WorldSBK, ce serait vraiment un week-end formidable pour moi et l’équipe ». En prenant le départ de la Course 1 samedi, Beach sera le 70e pilote américain à s’élancer dans la classe WorldSBK. Six d’entre eux – Fred Merkel, Doug Polen, Scott Russell, John Kocinski, Colin Edwards et Ben Spies – ont été couronnés Champion du Monde.

FP1 : Premier roulage californien favorable à Jonathan Rea

La grande question était de savoir quelle machine serait plus à l’aise sur le Laguna Seca Raceway. Kawasaki a remporté cinq des six dernières courses, excepté la Course 1 en 2017 où la victoire est revenue à Davies et Ducati. Sept de leurs neuf victoires et 16 de leurs 22 podiums ont été inscrits depuis 2013 par Jonathan Rea et Tom Sykes. Mais Ducati mène au palmarès californien avec 13 victoires et 41 podiums. Ducati y totalise 10 pole positions, alors que ses adversaires en cumulent 6 (3 pour Kawasaki et 1 pour Honda, Suzuki, et Aprilia).

Quelle machine dominerait ? La ZX-10R qui a parcouru des milliers de tours à Laguna Seca, ou la Panigale V4 R qui n’a jamais affronté cette piste en configuration WSBK ? La seule Ducati Panigale V4 R qui court en MotoAmerica est pilotée par Kyle Wyman pour le compte de sa propre équipe Kyle Wyman Racing, mais avec un règlement technique différent et des Dunlop.

Le premier temps de référence était réalisé par Loris Baz en 1’25.361. Toprak Razgatlioglu le devançait en 1’25.040. L’usine Kawasaki souhaitait embaucher le pilote Turc dans son team d’usine pour 2020, mais son manager Kenan Sofuoglu exigeait que la moto d’usine soit engagée par Puccetti Racing et non par KRT (Provec).

Chaz Davies, actuel détenteur du record du tour, s’installait en tête en 1’24.413 devant Tom Sykes. Alex Lowes le doublait en 1’24.231. Jonathan Rea accélérait le rythme en 1’23.627 à la mi-séance. Bautista était alors 5e à 0.9.

Johnny Rea progressait par la suite en 1’23.440 avec des avances relativement importantes de 0.7 sur Lowes, 0.8 sur Davies, 1.0 sur Sykes et 1.1 sur Bautista. Loris Baz était huitième à 1.4 à environ un quart d’heure de la fin.

En fin de séance, Rea restait hors de portée de ses adversaires. Sykes était le plus menaçant à 0.5. Bautista était 7e à 1.030 et Baz 8e à 1.148.

Classement de la première séance d’essais libres :

Chronos de référence :

Record des essais : 1’21.811 par Tom Sykes (Kawasaki) en 2014

Record du tour : 1’23.041 par Chaz Davies (Ducati) en 2018

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Ci-dessus : J.D. Beach (Attack Performance Estenson Racing Yamaha) wild card

Ci-dessus : Álvaro Bautista dans le Corkscrew

Photos © worldsbk.com / Dorna, constructeurs et équipes

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :