Article actualisé en continu jusqu’à la fin de séance.

Avec 65 points d’avance sur Joan Mir, 69 sur Johann Zarco et 70 sur Francesco Bagnaia, Fabio Quartararo se présente en leader incontesté du championnat en Aragon.

Le Motorland Aragon est un circuit sur lequel il a terminé 18e et 8e lors des deux manches de l’an passé. Il n’y a toutefois gagné qu’en 2014 lors de son second titre en CEV et vient de déclarer qu’il s’agissait du pire circuit pour lui… Il sera donc intéressant de voir comment s’y comportera cette année le « Quartararo nouveau » qui semble avoir gommé ses rares points faibles  cet hiver et enchante les spécialistes et les fans depuis le début de cette saison.

Le tracé de 5077 mètres a longtemps été considéré comme peu propice aux Yamaha, du fait de sa longue ligne droite principale de 968 mètres et de sa ligne droite secondaire en montée. Et effectivement, les V4 de la Honda de Marc Marquez et des Ducati ont souvent monopolisé les avant-postes… du moins jusqu’en 2020, où les Suzuki ont véritablement marqué le Motorland de leur empreinte, Hamamatsu plaçant ses deux GSX-RR sur le podium lors des deux courses !
Il n’en demeure pas moins que le dernier vainqueur en date se nomme Franco Morbidelli, également sur un 4 cylindres en ligne, mais en provenance d’Iwata cette fois : quelle tournure y prendra la lutte des architectures moteurs en 2021 ?

Particularité de ce tracé perdu au milieu du désert d’Alcaniz, le record absolu appartient d’ailleurs toujours à un certain Marc Márquez depuis 2015. Ceci pouvant expliquer cela, on y tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, comme au Sachsenring où le champion espagnol a pour le moment remporté sa seule victoire de la saison 2021… Mis en cause pour son comportement agressif contre Jorge Martin lors du premier tour à Silverstone, et sans doute peu ravi de la pole position de son coéquipier Pol Espargaro en Grande-Bretagne, nul doute qui faudra compter sur un Marc Márquez revanchard ce week-end !

On n’oubliera pas non plus Johann Zarco, actuel 3e au championnat, qui s’est carrément rendu en Aragon au guidon d’une Ducati 900 SS Darmah de 1981 ! De quoi apprécier les charmes de la nature et arriver serein pour défendre sa position au classement contre Francesco Bagnaia ou tenter de l’améliorer au détriment de Joan Mir

Autre sujet d’intérêt, le retour de Maverick Vinales, pour la première fois avec les couleurs d’Aprilia. La firme de Noale est en pleine spirale ascendante et, après un premier podium à Silverstone, l’arrivée en course de l’inconstant mais rapide Catalan est attendue avec grande impatience, accompagné dans le box par Giovanni Mattarollo qui officiait jusqu’à présent dans le test team après avoir gravi les échelons du service compétition de l’usine italienne jusqu’au MotoGP en 2017….

Voici les principaux éléments constituant le panorama initial de ce Grand Prix d’Aragon dont la compétition se déroulera sur 23 tours, à priori sans la moindre goutte de pluie.

Au moment où les 22 pilotes se préparent pour cette première séance d’essais libres de 45 minutes, sous un ciel globalement limpide avec des températures de 22° dans l’air et 27° au sol, profitons de ces quelques moments de direct grâce au site officiel MotoGP.com :

Aragón MotoGP™

2020

2021

FP1

1’48.184 Álex Márquez (Voir ici)

1’48.048 Marc Marquez (Voir ici)
FP2

1’47.782 Takaaki Nakagami  (Voir ici)

FP3

1’47.333 Franco Morbidelli (Voir ici)

FP4

1’47.931 Maverick Viñales (Voir ici)

Q1

1’47.071 Pol Espargaró (Voir ici)

Q2

1’46.882 Takaaki Nakagami (Voir ici)

Warm up

1’48.565 Takaaki Nakagami (Voir ici)

Course

Franco Morbidelli, Alex Rins, Joan Mir (Voir ici)

Record

1’46.635 Marc Márquez (2015)

À l’extinction des feux rouges… Alex Márquez s’élance le premier devant son frère Marc. À l’inverse, Valentino Rossi puis Fabio Quartararo prennent la piste en dernier.

Tout le monde roule en médium arrière et en tendre à l’avant, sauf les quatre KTM et Aleix Espargaro qui ont opté pour le médium à l’avant.

La première référence est inscrite par Iker Lecuona en 1’51.322 à l’issue du premier tour lancé.

Johann Zarco puis Takaaki Nakagami améliorent ce chrono au passage suivant mais c’est finalement Fabio Quartararo qui inscrit 1’50.185 lors du troisième tour.

Dans la foulée, Marc Márquez réalise 1’49.360 tandis que Iker Lecuona part à la faute au virage #16. La chute à grande vitesse laisse le pilote Tech3 un peu meurtri et la KTM endommagée.

Marc Márquez, qui roule toujours avec son frère, fait progresser la référence 1’49.171, quatre dixièmes devant Jack Miller, Alex Márquez Johann Zarco, Francesco Bagnaia et Fabio Quartararo.

Pendant ce temps, Maverick Vinales continue à s’acclimater à l’Aprilia, en 20e position à 2,6 secondes du leader.

Après ce premier quart d’heure, pendant que la plupart des pilotes rentrent dans leur box, Cal Crutchlow et Maverick Viñales se passent et se repassent en piste.

La hiérarchie est alors constituée de Marc Márquez, Joan Mir, Takaaki Nakagami, Jack Miller, Alex Márquez, Johann Zarco, Francesco Bagnaia, Cal Crutchlow, Fabio Quartararo, Aleix Espargaro, Jorge Martin, Alex Rins, Pol Espargaro, Enea Bastianini, Miguel Oliveira, Danilo Petrucci, Luca Marini, Valentino Rossi, Maverick Vinales, Brad Binder, Iker Lecuona et Jake Dixon.

À la reprise, Pol Espargaro remonte en 6e puis en 4e position, confirmant d’ores et déjà la bonne tenue des Honda sur ce tracé : les quatre RC213V sont actuellement dans le top 10, dont trois dans les quatre premières places…

A 13 minutes du drapeau à damier, Valentino Rossi chute sans gravité au virage #5. Le pilote Petronas a avoué hier ne pas apprécier particulièrement ce tracé…

Pendant ce temps, Fabio Quartararo est reparti avec un pneu médium à l’avant et progresse de la sixième à la troisième place. Le pilote français avait allumé les trois premiers secteurs en rouge mais a reperdu du temps dans la ligne droite.

Francesco Bagnaia ne connaît pas ce genre de problème et place sa Ducati en deuxième position alors qu’il reste huit minutes dans la séance. Son coéquipier Jack Miller lui subtilise alors cette position mais “Pecco” la récupère quelques secondes plus tard…

Aleix Espargaro se positionne cinquième puis quatrième, donnant certainement beaucoup d’espoirs à Maverick Vinales pour le moment 17e à seulement une seconde du leader.

Pour le rush final, Marc Márquez et Joan Mir sont les seuls à utiliser un pneu arrière tendre. Le pilote Honda claque alors un 1’48.048 qui, à défaut d’être vraiment très significatif, laisse la concurrence en pneu médium à plus d’une seconde. Le multiple champion du monde mise sans doute sur une séance très/trop chaude cet après-midi et assure ainsi un bon chrono…

In extremis, Alex Márquez remonte à la quatrième position, Johann Zarco à la septième.

Rendez-vous à 14h10 pour la FP2 !

Classement de la FP1 du Grand Prix d’Aragón MotoGP :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team