Article actualisé en continu jusqu’à la fin de séance

Toutes les incertitudes quant à la hiérarchie de cette rentrée des classes lors du Grand Prix de Styrie sur le circuit du Red Bull Ring étaient somme toute les incertitudes habituelles que l’on rencontre sur un quelconque circuit très typé.

Les pilotes, eux, sont des athlètes complets qui ne nécessitent qu’un nombre limité de tours pour retrouver leurs capacités extraordinaires après une pause de quelques semaines, et les machines, dont le développement des moteurs est toujours figé, sont grosso-modo les mêmes que celles qui ont été remisées après Assen, au système de freinage renforcé prêt.

En arrivant en Autriche, on s’attendait donc à voir briller les Ducati et les KTM, au vu des résultats des années passées… mais ce ne fut pas le cas au terme de la première journée, la première Ducati, celle de Johann Zarco, apparaissant en 9e position, la première KTM, celle du wild card Dani Pedrosa, figurant à la 11e place provisoire.

Une partie de l’explication provient des pneus neufs passés en fin de FP1 par Takaaki Nakagami, Joan Mir et Alex Rins, à l’inverse d’Aleix Espargaro, Marc Márquez, Maverick Vinales, Fabio Quartararo, Johann Zarco et Jack Miller pour ceux qui composent le top 10 après la première séance.

On pensait donc que la FP2 aller remettre les choses en ordre, seulement voilà, la météo est passée par là et a balayé toute tentative de pronostic en révélant un sérieux problème de motricité pour les Yamaha sur le séchant, Marc Márquez confronté à des problèmes musculaires quelque peu inquiétants et un Miguel Oliveira meurtri dans sa chaire par son violent highside.

Pour compliquer le tout, ce samedi est attendu entièrement sur le sec, à l’opposé du dimanche qui devrait être pluvieux le matin avant de se détériorer encore davantage au fil des heures de l’après-midi.

À défaut d’autoriser le travail des réglages sur le mouillé, la FP3 de 45 minutes devrait donc permettre aux Yamaha, aux Ducati, voire aux KTM, de remonter dans le classement provisoire, sans toutefois en rien préfigurer de ce qui se passera dimanche à 14 heures pendant 28 tours…

Pour le moment, Takaaki Nakagami, Joan Mir, Aleix Espargaro, Alex Rins, Pol Espargaro, Marc Márquez, Maverick Vinales, Fabio Quartararo, Johann Zarco et Jack Miller composent le top 10 devant le wildcard Dani Pedrosa.

Au moment où les 23 pilotes se préparent pour cette troisième séance de 45 minutes avec des températures de 23° dans l’air et 25° au sol, profitons de ces quelques moments de direct grâce au site officiel MotoGP.com :

MotoGP™ Red Bull Ring 

2020

2021

FP1

1’23.859 Jack Miller (Voir ici)

1’23.805 Takaaki Nakagami (Voir ici)
FP2

1’23.638 Pol Espargaro  (Voir ici)

1’31.304 Lorenzo Savadori (Voir ici)
FP3

1’23.456 Joan Mir (Voir ici)

1’23.114 Francesco Bagnaia (Voir ici)
FP4

1’24.450 Takaaki Nakagami (Voir ici)

Q1

1’23. 609 Johann Zarco (Voir ici)

Q2

1’23.580 Pol Espargaro (Voir ici)

Warm-up

1’24.126 Andrea Dovizioso (Voir ici)

Course

Oliveira, Miller, Pol Espargaro (Voir ici)

Record

1’23.027 Marc Marquez 2019

A l’extinction des feux rouges… Jack Miller s’élance le premier devant Marc Márquez et Pol Espargaro, tandis que, comme d’habitude, Maverick Vinales et Fabio Quartararo laissent partir tout le monde.

Au niveau pneumatique, une fois n’est pas coutume, le médium avant et le médium arrière font l’unanimité !

Suzuki nous informe que chacun de ses pilotes dispose d’une moto avec le holeshot device à l’arrière et que, dans ce premier run, Joan Mir l’utilisera, à l’inverse d’Alex Rins.

Dans son deuxième tour lancé, Jorge Martin établit une référence en 1’24.294 puis 1’23.834 au passage suivant : les chronos sont visiblement plus rapides qu’hier !

Effectivement, le top 10 combiné provisoire établi vendredi n’aura tenu que 10 minutes et se voit notablement modifié, notamment par l’arrivée de Jorge Martin, Alex Márquez et Dani Pedrosa, au détriment pour le moment de Johann Zarco, Fabio Quartararo et Jack Miller.

Maverick Vinales abaisse le meilleur temps du week-end en 1’23.781 dans son sixième tour lancé.

À l’issue du premier run, Maverick Vinales précède Takaaki Nakagami, Jorge Martin, Joan Mir, Pol Espargaro, Fabio Quartararo, Marc Márquez, Alex Rins, Aleix Espargaro et Alex Márquez au classement combiné. Johann Zarco y apparaît 12e derrière Dani Pedrosa.

A la reprise, Joan Mir, Dani Pedrosa, Brad Binder et Luca Marini repartent avec un pneu tendre arrière tandis que Danilo Petrucci, Aleix Espargaro et Lorenzo Savadori décident d’utiliser le pneu dur à l’avant.

Le service communication du team Suzuki Ecstar, décidément très réactifs, nous informe qu’Alex Rins utilise maintenant le holeshot device arrière pour la première fois. Pendant ce temps, c’est son coéquipier Joan Mir qui réalise le meilleur temps du week-end en 1’23.599, rappelons-le équipé de pneus tendres à l’avant et à l’arrière.

Pour préparer le rush final, les pilotes rentrent dans leur box à un bon quart d’heure de la fin de séance, ce qui nous permet d’observer la hiérarchie de celle-ci composée de Joan Mir, Maverick Vinales, Jorge Martin, Takaaki Nakagami, Fabio Quartararo, Pol Espargaro, Marc Márquez, Alex Rins, Brad Binder, Alex Márquez, Francesco Bagnaia, Dani Pedrosa, Johann Zarco, Aleix Espargaro, Jack Miller, Miguel Oliveira, Luca Marini, Valentino Rossi, Iker Lecuona, Enea Bastianini, Danilo Petrucci, Lorenzo Savadori et Cal Crutchlow.

Seuls Takaaki Nakagami et Aleix Espargaro n’ont pas amélioré leurs chronos par rapport à hier.

Tout le monde repart en pneus tendres à l’arrière…

Tout le monde repart en pneus tendres à l’arrière… et Marc Márquez impose tout de suite un 1’23.513 pendant que Johann Zarco se hisse en 4e position.

Maverick Vinales réplique en 1’23.475 tandis que Fabio Quartararo paraît plus en difficulté et rate quelques freinages.

Le catalan enfonce le clou en 1’23.375.

La FP2 sur le mouillé ayant permis d’économiser un pneu arrière tendre, très nombreux sont les pilotes qui reviennent une dernière fois leur box pour passer un pneu arrière tendre supplémentaire…

À cet instant de la séance, c’est-à-dire à cinq minutes du drapeau à damier, Cal Crutchlow est passé devant Valentino Rossi.

L’emballage final voit tout d’abord Fabio Quartararo, alors 11e, bondir à la deuxième position à 41 millièmes de son coéquipier, mais son tour est annulé.

Dans la foulée, c’est Johann Zarco qui s’empare de la deuxième place , mais, piqué au vif, Fabio Quartararo réplique en 123142, pole position provisoire.

Luca Marini chute sans gravité.

In extremis, Francesco Bagnaia confirme le retour des Ducati en 1’23.114 tandis que Jorge Martin chute à l’arrêt dans son tour de décélération.

Rendez-vous à 13h30 pour la FP4 !

Classement de la FP3 du Grand Prix de Styrie MotoGP au Red Bull Ring:

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team