Après une belle carrière chez Ducati, dont un titre mondial obtenu avec Casey Stoner en 2007, Livio Suppo a pris la Direction du marketing et de la communication de la Honda Racing Corporation en 2011, toujours avec Casey Stoner. Il est devenu ensuite en 2013 team manager de l’équipe officielle Repsol Honda en MotoGP.

Marquez unit les talents de Stoner et de Pedrosa, selon Speedweek, et pourtant il a très peu changé par rapport à ses débuts. Est-il unique et particulier ?

« Oui, je suis d’accord. Il est spécial, estime Suppo. Le plus grand atout de Marc, c’est son caractère. Il est toujours positif et actif. Marc ne se plaint jamais plus de quelques minutes parce qu’il a une nature très positive. Il pourrait être mon fils par son âge. Mais il m’a appris à être toujours positif. Il ne joue pas de drame, bien qu’il soit jeune, prospère et riche. »

Depuis que Livio Suppo a quitté Honda, où il a été remplacé par Alberto Puig, il est plus libre de ses paroles et s’exprime plus ouvertement.

Livio, vous avez dit un jour que plus un pilote a de talent, plus il est difficile de travailler avec lui. Avec Marc Márquez et Dani Pedrosa, cela a dû être incroyablement difficile ?

« Ce n’est pas facile à expliquer. Plus ils ont de talent, plus ils ont de pouvoir. Et plus ils ont de pouvoir, plus il est difficile de travailler avec eux. Mais Marc et Dani ont tous les deux un très bon caractère malgré leur immense talent. Les deux sont unis entre eux. »

Les pilotes ont donc le pouvoir sur leurs équipes ?

« Dans la catégorie MotoGP, les constructeurs sont à la merci des meilleurs pilotes. Les pilotes font une énorme différence. Si vous avez le bon pilote, vous n’avez qu’à vous assurer qu’il reste heureux dans votre équipe. Alors il fait le meilleur travail. Sans un bon pilote, vous ne pouvez pas obtenir de meilleurs résultats. »

Quel est le pourcentage de réussite du pilote dans la catégorie MotoGP ?

« Je pense environ 70 pour cent. Tout le contraire de la Formule 1 ».

Photos © Honda et Ducati