C’est dans les toutes dernières minutes que Dani Pedrosa a réussi à réaliser le meilleur temps de ces trois jours d’essai en 1’29.781, devançant de justesse Johann Zarco très brillant de 0.086, et son coéquipier Marc Marquez de 0.188. Cal Crutchlow complétait le triomphe des Honda avec le quatrième temps, tout comme Takaaki Nakagami qui terminait dixième au général et largement premier des rookies, en plus devant Valentino Rossi et Jorge Lorenzo.

A la mi-séance de ce troisième jour de tests thaïlandais (voir le résumé de la matinée ici), Johann Zarco occupait la première position devant Marc Marquez. Le Français avait battu en cette dernière journée le record du circuit établi la veille par l’Espagnol.

#ThaiTest MotoGP Buriram

Chronos

Jonathan Rea 2017 (WSBK SP2)

1’32.957

Tests J.1 (mi-journée)

1’30.912 Marc Marquez

Tests J.1

 1’30.797 Cal Crutchlow

Tests J.2

 1’29.969 Marc Marquez

Tests J.3

 1’29.781 Dani Pedrosa

Classement général à la mi-journée :

Johann Zarco en ce début d’après-midi était le seul pilote à être descendu ce dimanche sous les 1.30. En 1’29.867, il précédait au classement de la journée Cal Crutchlow en 1’30.064, Marc Marquez en 1’30.143 et Alex Rins en 1’30.178. Jack Miller suivait en cinquième position avec un chrono de 1’30.190, bien que ralenti par une petite chute un peu plus tôt. L’Australien venait de s’élancer pour un roulage de 20 tours, et tout était à recommencer. « Maintenant il me faudra repartir à zéro dès que la moto sera réparée, regrettait-il, et cela aux heures les plus chaudes de la journée. »

En raison de l’intense chaleur qui régnait sur le circuit, seuls tournaient vers 13h Jack Miller, Alvaro Bautista, Cal Crutchlow et Alex Rins. Crutchlow réalisait le deuxième temps de la journée en 1’30.064 à 0.197 de Johann Zarco. C’était le troisième temps au classement confondu des trois jours, 0.095 derrière le deuxième chrono établi la veille par Marc Marquez. Michelin précisait que le meilleur tour de Johann Zarco avait été réalisé avec un pneu avant médium et un tendre à l’arrière. Son coéquipier Hafizh Syahrin se débrouillait plutôt bien avec le vingtième temps en 1’31.537 à 1.670 de Johann, ce qui lui permettait de devancer Jorge Lorenzo, alors en 1’31.627 en ce dimanche après-midi.

L’un des pilotes les plus impressionnants en piste en ce troisième jour était Takaaki Nakagami, qui occupait la douzième position au classement général, à 0.002 de Valentino Rossi et 0.079 devant Andrea Iannone. En 1’30.639, le Japonais dominait totalement les autres rookies, avec Franco Morbidelli dix-septième en 1’31.101, Tom Lüthi vingt-troisième en 1’31.994 et Xavier Siméon vingt-quatrième en 1’32.019.

A 3 heures du drapeau à damier, la piste était entièrement déserte. La chaleur en était une des raisons, mais plusieurs équipes semblaient avoir terminé leurs essais et commençaient à ranger le matériel, tandis que plusieurs pilotes quittaient leur cuir et s’habillaient en vêtements de ville pour prendre la route de l’aéroport afin de ne pas rater leur avion.

Bradley Smith était le premier à reprendre la piste après la pause déjeuner. Il occupait alors la seizième position avec sa KTM en 1’30.921. La lutte entre le constructeur autrichien et Aprilia était serrée, avec Aleix Espargaro à 0.135 du pilote britannique. Smith utilisait un nouveau dispositif aérodynamique assez original (ci-dessous).

Danilo Petrucci utilisait uniquement sa GP18 ce dimanche. Ducati avait récupéré la veille au soir sa deuxième moto, une GP17, pour Lorenzo. Petrucci constatait qu’il lui restait encore de nombreux pneumatiques, et se demandait s’il allait tenter un tour rapide lors de la dernière heure, « bien qu’il n’y ait aucun prix pour un bon chrono aujourd’hui » regrettait-il. Danilo estimait que son rythme de course était à peu près égal à celui de Dovizioso, « mais il s’agit d’un petit circuit et les temps sont très serrés. On y verra plus clair sur une grande piste comme le Qatar. »

Ducati annonçait à deux heures de la fin qu’Andrea Dovizioso avait terminé ses tests. Il occupait alors la septième position du classement général provisoire avec un temps de 1’30.192, alors à 0.325 de Johann Zarco.

Marc Marquez reprenait brièvement la piste pour quelques tours, accompagné seulement de Scott Redding. Son coéquipier Pedrosa lui succédait quelques minutes plus tard. Marquez le rejoignait. Les Honda occupaient alors derrière Zarco la deuxième place au général avec Marquez à 0.102, la troisième avec Crutchlow à 0.197 et la quatrième avec Pedrosa à 0.260. Marquez chutait sans gravité dans le virage 12 et revenait rapidement à son stand.

Franco Morbidelli se joignait à eux, désireux d’améliorer sa 18e place au général, et surtout de se rapprocher de Takaaki Nakagami qui le devançait alors nettement comme meilleur rookie. Alex Rins sortait également des stands, avec Aleix Espargaro, Mika Kallio et Scott Redding. D’autres cessaient leurs essais faute de carburant, ayant consommé plus que prévu en tournant aux heures chaudes du milieu de la journée alors que ce n’était pas censé être possible. C’était sans conséquence car leurs programmes de tests étaient complétés. A 1h30 de la fin, Valentino Rossi quittait son box pour améliorer son douzième chrono.

La piste commençait vraiment à s’animer à une heure de la fin, avec Marc Marquez, Cal Crutchlow, Alex Rins, Maverick Vinales, Takaaki Nakagami, Andrea Iannone, Mika Kallio et Scott Redding. Pendant ce temps, Ruben Xaus, le coach actuel de Xavier Siméon, courait en indoor au MCN Show.

Hafizh Syharin de son côté était extrêmement satisfait de ses découverte de la catégorie MotoGP :

Du côté de l’équipe officielle Movistar Yamaha, Maverick Vinales (huitième) et Valentino Rossi (douzième) tournaient avec application pour essayer au moins de se rapprocher du meilleur chrono établi par Johann Zarco sur sa Yamaha Tech3.

Si la situation était difficile chez les Bleus, elle n’était pas tellement plus brillante chez les Rouges, avec Andrea Dovizioso septième derrière Jack Miller sixième sur sa GP17 Pramac, et surtout Jorge Lorenzo quatorzième derrière Petrucci neuvième. Selon Lorenzo, « J’ai été plus vite aujourd’hui, mais d’autres comme Marquez ont amélioré nettement plus que moi. Je pensais que le nouveau châssis donnerait de meilleurs résultats aujourd’hui, mais ça n’a pas été le cas. Je suis d’accord avec Dovi quand il dit que le nouveau châssis est très semblable à l’ancien. Ça ira mieux au Qatar, parce qu’ici nous n’avons pas un bon rythme de course, ni un bon temps au tour ».

A 10 minutes de la fin, Dani Pedrosa bondissait en deuxième position avec un chrono de 1’29.961, devenant le troisième pilote sous 1.30. Il suivait Johann Zarco de 0.094 et précédait son coéquipier Marc Marquez de 0.008.

Au tour suivant, Pedrosa établissait un nouveau record du circuit en 1’29.781. Il devançait Zarco de 0.086 et Marquez de 0.188. Zarco et Marquez ne tournaient pas, seul Cal Crutchlow alors quatrième était en piste parmi les hommes de tête.

Superbe leader des rookies devant Franco Morbidelli, Takaaki Nakagami, magnifique dixième au général, commentait « Je me fais vraiment plaisir sur cette moto. Je dédie mon chrono à Daijiro Kato qui était un pilote que j’admirais beaucoup. Mon style est bien adapté à la MotoGP, très souple, ce qui facilite nettement les choses. »

Pour Guy Coulon (à qui on souhaite un bon anniversaire), « On a eu trois bonnes journées. Nous avons suivi notre programme, puis on a arrêté assez tôt car on avait fini les essais nous concernant ainsi que ceux des nouveaux pneus Michelin car c’est la première fois que l’on vient sur ce circuit ».

Selon Johann Zarco « J’ai attaqué pour essayer de garder le meilleur temps pour l’anniversaire de Guy ! Je suis content de ces essais car c’est la première fois qu’on roule à Buriram. Mon chrono a progressé régulièrement au cours des 3 jours et j’ai pu pousser la moto à sa limite ce dimanche, avec le même pneu qu’hier. Je ressens bien la moto et je suis confiant pour le Qatar. Et on sera prêt, avec une bonne expérience, pour le GP de Thaïlande. Je n’ai rien à dire concernant les chronos de Rossi et de Vinales, je m’occupe de moi et c’est tout. »

Pour Maverick Vinales, « Ça a été très difficile, comme à Sepang. Il faut qu’on continue de travailler, en particulier sur l’avant, et sur le freinage. On a du mal à se hisser dans le top 10. Pour le moment, on ne s’améliore absolument pas du tout. On traîne toujours les mêmes problèmes. Ça fait 6 mois que ça dure. Il n’y a plus que 3 jours d’essai au Qatar. C’est frustrant pour moi en tant que pilote car je ne peux pas donner le meilleur de moi-même ».

Classement de la troisième journée :

Classement final des 3 jours de test :

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Monster Yamaha Tech3