Avec la première balle de match pour Fabio Quartararo, la dernière course de Valentino Rossi à domicile, le retour de Marc Marquez au premier plan, l’officialisation de Darryn Binder en MotoGP en 2022, l’arrivée de Ducati en MotoE en 2023 et l’annonce probable concernant le futur team VR46 en catégorie reine, le programme de ce Grand Prix du Made in Italy et d’Emilie-Romagne est déjà plus qu’alléchant et va sans nul doute tenir en haleine les passionnés de MotoGP jusqu’à dimanche après-midi.

De nombreuses lignes ont déjà été écrites sur tous ces sujets et il n’est sans doute pas vraiment utile de revenir dessus pour le moment: vous savez déjà tout ce qu’il y a à savoir, d’autant que pour la bagarre pour le titre, la dernière édition, qui s’est déroulée sur le Misano World Circuit Marco Simoncelli il y a tout juste un mois,  a été remportée par Francesco Bagnaia juste 3 dixièmes devant Fabio Quartararo.

Cela ne va pas beaucoup nous aider à déterminer un favori pour la course entre les deux leaders du championnat séparés par 52 points en faveur du Français ! L’un sera donc en proie à la pression du quitte ou double sur un tracé où il excelle (victoire en septembre, en tête de la course en 2020), tandis que l’autre devra en théorie savoir assurer l’essentiel, quitte, le cas échéant, à devoir attendre sa consécration jusqu’au Portugal… Mais El Diablo sortira-t-il quand même de sa boîte dimanche, journée attendue sèche ?

En fait, la seule chose vraiment certaine concerne les températures, attendues autour de 12° dimanche, soit bien plus basses que les 26° de la course de septembre. Cela changera-t-il la hiérarchie pour les ténors de la catégorie ? On le saura dans quelques heures…

En attendant cette journée peut-être décisive pour le championnat, la matinée nous a montré un Johann Zarco impérial sur le mouillé, devant Marc Márquez, Jack Miller, Jorge Martin, Franco Morbidelli, Francesco Bagnaia, Miguel Oliveira, Danilo Petrucci, Iker Lecuona et Joan Mir, tandis que Fabio Quartararo s’est contenté d’une 18e position dans ces conditions piégeuses.

Les températures sont maintenant de 16° dans l’air et 16° sur l’asphalte, alors que la piste est toujours mouillée mais qu’il ne pleut plus malgré un ciel très chargé.

Au moment où les 24 pilotes (Lorenzo Savadori et Michele Pirro étant wildcards pour Aprilia et Ducati) se préparent pour cette deuxième séance de 45 minutes, profitons de ces quelques moments de direct grâce au site officiel MotoGP.com :

Misano-2 MotoGP™

09/2021

10/2021

FP1

1’32.666 Maverick Vinales (Voir ici)

1’42.374 Johann Zarco (Voir ici)
FP2

1’42.097 Johann Zarco (Voir ici)

1’41.305 Jack Miller (Voir ici)
FP3

1’31.936 Francesco Bagnaia (Voir ici)

FP4

1’32.197 Fabio Quartararo (Voir ici)

Q1

1’31.876 Enea Bastianini (Voir ici)

Q2

1’31.065 Francesco Bagnaia (Voir ici)

Warm Up

1’32.521 Alex Rins (Voir ici)

Course

Bagnaia, Quatararo, Batianini (Voir ici)

Record

1’31.065 Francesco Bagnaia 2021 (Voir ici)

À l’extinction des feux rouges… Pol Espargaro s’élance le premier tandis qu’à l’inverse Jack Miller et Fabio Quartararo laissent partir tout le monde.

Au niveau pneumatique, tout le monde utilise l’arrière tendre mais, contrairement à ce matin, quelques médiums font leur apparition à l’avant.

À l’issue du premier tour lancé, Jack Miller s’avère le plus rapide en 1’43.369 devant Fabio Quartararo, Iker Lecuona et Johann Zarco.

Au passage suivant, Francesco Bagnaia démontre s’il le fallait qu’il faudra compter sur lui en s’intercalant entre l’Australien et le Français.

Miguel Oliveira réalise le deuxième temps, mais Jack Miller inscrit tout de suite après 1’41.833, le meilleur temps de la journée jusqu’à présent.

Johann Zarco se positionne provisoirement deuxième mais reste à 1,3 secondes de l’Australien. Pour le plus grand plaisir de Borgo Panigale, Francesco Bagnaia s’intercale entre les deux Ducati de tête, même si son coéquipier améliore encore en 1’41.547 : visiblement, la piste sèche, ou du moins s’améliore…

Après ce premier run, la hiérarchie globale a quelque peu changé par rapport à ce matin puisse que l’on trouve maintenant Jack Miller 1,1 seconde devant Johann Zarco, Iker Lecuona, Francesco Bagnaia, Márquez, Luca Marini, Jorge Martin, Fabio Quartararo, Miguel Oliveira et Michele Pirro, soit pas moins de 5 Ducati dans le top 10 !

À noter que Fabio Quartararo utilise les pneus déjà montés ce matin…

Pour le moment, seul Johann Zarco et Valentino Rossi n’ont pas amélioré leurs chronos de ce matin.

Un peu avant la mi-séance, Jack Miller maintient sa domination sur la session en réalisant 1’41.305.

À la mi-séance, le box Ducati rappelle Francesco Bagnaia pour un changement de moto tandis que le soleil fait une timide apparition. Miguel Oliveira est alors le premier pilote à passer un pneu arrière pluie médium, suivi en ce sens par Brad Binder et Lorenzo Savadori.

Pol Espargaro chute sans gravité au virage #13, Miguel Oliveira se hisse à la 5e puis à la 3e place. L’effet Guy Coulon ?

Les deux pilotes Suzuki sont rentrés dans le top 10, en en excluant pour le moment Fabio Quartararo.

Durant les cinq dernières minutes, la trajectoire commence à sécher mais personne ne tente le pari des slicks. En fait, il n’y a pas de grosses améliorations à part Johann Zarco qui passe de la cinquième à la troisième place de la séance, tout en restant moins rapide que son chrono de ce matin.

Lorenzo Savadori améliore également en positionnant son Aprilia à la cinquième place.

In extremis, Francesco Bagnaia semble en mesure de progresser mais son tour est annulé pour être sorti des limites de la piste.

In extremis, Johann Zarco réalise le deuxième temps de la séance et Aleix Espargaro complète le podium virtuel.

Jack Miller, Johann Zarco, Aleix Espargaro, Iker Lecuona, Miguel Oliveira, Luca Marini, Lorenzo Savadori, Francesco Bagnaia, Danilo Petrucci et Jorge Martin sont donc pour le moment pré-qualifiés pour la Q2 alors que la météo nous annonce un samedi partiellement humide et un dimanche sec.

Résultats de la FP2 du Grand Prix d’Emilie-Romagne MotoGP à Misano:

Crédit Classement : Motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team