Au classement combiné des trois premières séances d’essais du Grand Prix d’Allemagne sur le circuit du Sachsenring, Fabio Quartararo, Jack Miller, Johann Zarco, Miguel Oliveira, Aleix Espargaró, Jorge Martin, Takaaki Nakagami, Francesco Bagnaia, Marc Márquez et Álex Márquez sont pré-qualifiés pour la Q2 (Qualification 2).

Ils viennent d’être rejoints par Alex Rins et Pol Espargaró, repêchés au terme de la Qualification 1.

Les 15 minutes qui viennent vont donc confronter ces 12 pilotes qui se tiennent en seulement 3 dixièmes de seconde pour l’attribution des places sur les quatre première lignes de la grille de départ.

La piste est surchauffée à 50°, les corps et les esprits vont l’être aussi !

Voici les références passées :

Sachsenring MotoGP™

2019

2021

FP1

1’21.390 Fabio Quartararo (Voir ici)

1’21.660 Marc Márquez (Voir ici)
FP2

1’20.705 Marc Márquez (Voir ici)

1’20.690 Miguel Oliveira (Voir ici)
FP3

1’20.347 Marc Márquez (Voir ici)

1’20.348 Fabio Quartararo (Voir ici)
FP4

1’21.153 Maverick Viñales (Voir ici)

1’21.397 Johann Zarco (Voir ici)
Q1 1’20.933 Valentino Rossi (Voir ici) 1’20.644 Álex Rins (Voir ici)
Q2

1’20.195 Marc Márquez (Voir ici)

1’20.236 Johann Zarco (Voir ici)
Warm Up

1’23.116 Marc Márquez (Voir ici)

Course

Márquez, Viñales, Crutchlow (Voir ici)

Record

1’20.195 Marc Márquez (2019)

 

A l’extinction des feux rouges, en l’absence de Franco Morbidelli qui a fini par chuter en Q1, c’est Álex Márquez qui a le privilège de s’élancer en premier et bénéficier d’une piste libre.

 

 

Pour une fois, Fabio Quartararo ne part pas le dernier puisque Pol Espargaró, tout juste repêché de la Q1, reprend son souffle dans son box.

Les pneus choisis par chacun :

 

Dès le premier tour lancé, Marc Márquez dans le sillage de son frère Álex, réalise le meilleur temps en 1’20.567.

Fabio Quartararo se positionne en deuxième position mais son tour est annulé pour avoir franchi les limites de la piste. Au passage suivant, El Diablo poursuit son effort et inscrit cette fois 1’20.437.

 

 

Valider un bon chrono lors du premier run est toujours important, car des drapeaux jaunes sont toujours susceptibles d’intervenir pour annuler les chronos réalisés à la dernière minute…

Après ce premier run, la hiérarchie est composée de Fabio Quartararo, Marc Márquez, Jorge Martin, Aleix Espargaró, Takaaki Nakagami, Francesco Bagnaia, Miguel Oliveira, Jack Miller, Johann Zarco, Álex Rins, Álex Márquez et Pol Espargaró qui n’a toujours pas pris la piste.

A la reprise, Jack Miller, alors positionné huitième, allume les deux premiers secteurs en rouge, ce qui est loin d’être la première fois, mais parvient à améliorer ses meilleurs temps dans les 3e et 4e secteurs, ce qui lui vaut la deuxième place provisoire.

 

 

Pol Espargaró se positionne derrière Fabio Quartararo pour s’en servir comme un point de mire, mais le Français est gêné par le trafic. On assiste alors au spectacle un peu navrant des pilotes MotoGP qui se comportent comme en Moto3, attendant au ralenti hors de la trajectoire…

Fabio Quartararo décide de prendre le taureau par les cornes et s’élance, toujours suivi par Pol Espargaró.

 

 

Le pilote Yamaha réalise alors 1’20.247, parvenant ainsi à placer le seul 4 cylindres en ligne dans le top 10, mais se voit immédiatement surpasser par Johann Zarco en 1’20.236. Dans la foulée, peut-être déconcentré un instant par la présence de Fabio Quartararo, le pilote Pramac Racing chute à haute vitesse dans le virage #4, fort heureusement sans gravité.

 

 

Dans la dernière minute, Takaaki Nakagami chute dans le premier virage, ce qui entraîne l’apparition des drapeaux jaunes et annule toutes chances d’amélioration.

In extremis, Jack Miller échoue à améliorer tandis qu’Aleix Espargaró hisse son Aprilia RS–GP en première ligne, derrière les deux pilotes français.

 

 

 

Classement de la Qualification 2 du Grand Prix d’Allemagne MotoGP au Sachsenring :

Classement de la Qualification 1 du Grand Prix d’Allemagne MotoGP au Sachsenring :

Crédit classements : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing