Hier matin, le circuit du Mugello a présenté un Maverick Vinales dominateur à l’entame de cette sixième manche du championnat du monde MotoGP 2021.

Chez Ducati, on était pourtant loin de s’affoler car on savait que le pilote d’Iwata ne devait ce leadership qu’à l’utilisation d’un pneu arrière tout neuf dans le dernier run, une manœuvre traditionnelle mais que n’avaient utilisée ni Johann Zarco 2e (son pneu arrière avait 18 tours), ni Francesco Bagnaia 6e avec un pneu de 18 tours également.

Ce qui devait arriver arriva, et, l’après-midi, si le pilote français connaissait quelques difficultés après être parti dans une mauvaise direction de réglages, Pecco Bagnaia ne laissait à personne le soin de mener le bal.

Les 5 dernières minutes de la FP2:

Ne croyez pas pour autant que les dés sont jetés car le jeune pilote Ducati n’a finalement pu se construire un avantage que de 71/1000 sur un Alex Rins particulièrement compétitif en FP2, et ce au prix de trois pneus arrière neufs passés dans ladite séance ! Le tout sous le regard serein d’un Fabio Quartararo 4e et qui nous est apparu particulièrement confiant et satisfait de sa machine et de son nouveau holeshot device

Pour le moment, Francesco Bagnaia, Alex Rins, Franco Morbidelli, Fabio Quartararo, Brad Binder, Miguel Oliveira, Takaaki Nakagami, Maverick Vinales, Aleix Espargaro et Jack Miller sont pré-qualifiés pour la Q2, avec un meilleur temps en 1’46.147 pour le leader tout de rouge vêtu, et la barre placée à 1’46.688 pour s’éviter un passage en Q1.

Avec six pilotes en une demi-seconde, il ne faut pas grand-chose pour que la hiérarchie soit bouleversée, et ce sera tout l’enjeu de cette FP3 de 45 minutes, ultime chance de figurer dans le top 10, qui se déroulera sous un ciel immaculé avec des températures qui s’élèvent maintenant à 22° dans l’air et 27° sur l’asphalte.

Au moment où les 22 pilotes (Michele Pirro remplace Jorge Martin toujours convalescent chez Pramac Racing) se préparent sous les objectifs des caméras de Dorna, Valentino Rossi présente son nouveau casque champêtre :

Les références passées :

Mugello MotoGP™

2019

2021

FP1

1’47.558 Marc Márquez (Voir ici)

1’46.593 Maverick Vinales (Voir ici)
FP2

1’46.732 Francesco Bagnaia (Voir ici)

1’46.147 Francesco Bagnaia (Voir ici)
FP3

1’46.056 Danilo Petrucci (Voir ici)

1’45.456 Francesco Bagnaia (Voir ici)
FP4

1’46.799 Fabio Quartararo (Voir ici)

Q1

1’46.278 Andrea Dovizioso (Voir ici)

Q2

1’45.519 Marc Márquez (Voir ici)

Warm Up

1’46.930 Marc Márquez (Voir ici)

Course Petrucci, Marquez, Dovizioso (Voir ici)
Record

1’46.056 Danilo Petrucci (Voir ici)

1’45.456 Francesco Bagnaia (Voir ici)

A l’extinction des feux rouges… ce sont les deux frères Márquez qui s’élancent les premiers, cota compte, tandis qu’à l’inverse, les deux pilotes officiels Yamaha, exactement comme hier, restent dans leur box.

Ces derniers en profitent pour faire un test de départ à la sortie de la pitlane, en particulier avec le nouveau holeshot device avant.

Au niveau pneumatique, les pneus médium sont largement plébiscités.

À l’issue du premier tour lancé, Johann Zarco s’avère le plus rapide en 1’47.471 devant Miguel Oliveira et Aleix Espargaro, un chrono amélioré en 1’46.331 par le pilote portugais au passage suivant.

Les chronos sont d’emblée très rapides, ce qui permet par exemple Johann Zarco de réintégrer le top 10 au combiné, pour le moment en neuvième position.

Le pilote français poursuit son effort et allume les trois premiers secteurs en rouge avant de réaliser le deuxième meilleur temps du week-end en 1’46.201 !

Les KTM marchent fort en moteur dans la ligne droite et Brad Binder y atteint 362,4 km/h, égalant le record de Johann Zarco au Qatar.

À la fin du premier run, on constate que l’arrivée de Johann Zarco dans le top 10 en a sorti Jack Miller.

La séance connaît alors un essoufflement qui nous permet d’observer ce ralenti…

… et que les appendices aérodynamiques commencent à arriver sur les combinaisons des pilotes, en l’occurrence le slider d’épaule de Franco Morbidelli.

Les rares pneus tendres utilisés ce matin ont quasiment disparu, et on note qu’Aleix Espargaro, troisième temps dans la séance, utilise même un dur à l’avant, rapidement imité par Brad Binder.

Takaaki Nakagami remonte en troisième position.

A 16 minutes du drapeau à damier, les pneus tendres arrière commencent à ressortir, avec Takaaki Nakagami, Michele Pirro, Brad Binder, Maverick Vinales, Jack Miller, Fabio Quartararo, Luca Marini et Lorenzo Savadori.

Maverick Vinales, alors huitième, remonte en deuxième position au moment où Jack Miller et Fabio Quartararo allume les deux premiers secteurs en rouge. L’Australien perd dans le troisième secteur, ce qui n’est pas le cas du Français qui réalise le meilleur temps du week-end en 1’45.807 !

El Diablo poursuit son effort et abaisse la référence en 1’45.701.

Quasiment tout le monde est maintenant pneu arrière tendre, avant médium.

Alex Rins et Joan Mir réalisent les 2e et 3e temps de la séance avant d’être décalé d’un cran vers le bas par Franco Morbidelli.

Aleix Espargaro n’est pas en reste et positionne son Aprilia RS–GP à la quatrième place. Il reste six minutes et Francesco Bagnaia n’a pas encore produit son effort.

Fabio Quartararo en remet une petite couche en 1’45.613.

A trois minutes du drapeau à damier, les deux Ducati officielles allument le secteur deux en rouge mais reperdent d’un peu de temps dans le troisième.

Au final, Jack Miller s’empare tout de même de la deuxième position avant que, quelques secondes plus tard, Francesco Bagnaia réalise le meilleur chrono des deux jours, et même le record du circuit, en 1’45.456.

Au même moment, Maverick Vinales chute sans gravité dans le virage 12.

Brad Binder produit son effort et obtient le troisième temps, alors qu’in extremis, Johann Zarco tente le tout pour le tout et allume les deux premiers secteurs en rouge avant de réintégrer le top 10 à la cinquième place.

Du coup, Maverick Vinales devra passer par la Q1.

Rendez-vous à 13h30 pour la FP4 !

Classement de la FP3 du Grand Prix d’Italie MotoGP au Mugello:

Crédit classements : MotoGP.com




Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team